Finale

C’est déjà la fin de la grande aventure de La place. Dans cet épisode bonus, l’équipe fait un retour, avec émotion et humour, sur les moments les plus marquants de ses cinq saisons. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis les débuts du « premier podcast indépendant de l’Ouest canadien ». Certains monuments ont péri sous les flammes, d’autres se sont élevés pour marquer l’histoire; les micro-brasseries n’ont jamais cessé de se multiplier (oui, oui, on a finalement les statistiques!) et le café démarre toujours bien les journées. Mais avant tout, les membres de La place prennent ici le temps de remercier les auditrices et auditeurs qui ont adopté La place et continuent de la faire rayonner.

La place est une production de la Société historique francophone de l’Alberta.

Réalisateurs et animateurs : Josée Thibeault, Ronald Tremblay et Denis Perreaux

Producteur exécutif : Denis Perreaux

Sonorisateur, monteur, compositeur et producteur numérique : Isael Huard

McLennan – Grouard

On commence ce dernier épisode à Peace River, au café Jay’s Java Domain, avant de prendre la route pour McLennan. Premier arrêt : le musée Northern Alberta Historical and Railway Museum, installé dans l’ancienne de gare de Falher, celle-ci ayant été déplacée près du Lac Kimiwan à McLennan en 2019. Denis nous parle du développement de ce village grâce à l’arrivée du chemin de fer. Josée relate l’incident de Wop May, le célèbre pilote, qui a dû atterrir in extremis sur le lac glacé en 1929.

Après s’être rendus dans le hameau de Grouard, tout près d’où se trouvait l’ancienne Mission de St-Bernard, l’équipe de La place, par respect pour les événements tragiques qui se sont déroulés sur ces lieux, se déplace pour enregistrer le segment plus près de la route, à l’entrée de la Grouard-Peace-River Trail. Sur ce sentier millénaire, Denis nous fait le portrait de Monseigneur Émile Grouard. Il nous raconte ensuite, avec beaucoup d’émotion, le système des pensionnats autochtones et les découvertes récentes de nombreuses dépouilles d’enfants autochtones non-identifiées.

On termine l’épisode à Shaw’s Point Resort, à la marina située sur les berges du Petit lac des Esclaves. Et pour récompenser la personne qui aura été la plus fidèle à notre podcast depuis ses débuts, Denis lance un prix ! Ne manquez pas ça.

 

La place est une production de la Société historique francophone de l’Alberta.

Réalisateurs et animateurs : Josée Thibeault, Ronald Tremblay et Denis Perreaux

Producteur exécutif : Denis Perreaux

Sonorisateur, monteur, compositeur et producteur numérique : Isael Huard

St-Isidore

À St-Isidore, dans le gazebo des activités du célèbre Carnaval d’hiver, Josée nous raconte l’histoire fascinante de la dernière vague d’immigration francophone du nord de l’Alberta. En 1953, la Société des Compagnons, une coopérative d’agriculteurs venus du Saguenay-Lac St-Jean, implante le village de St-Isidore (Patron des laboureurs). Denis nous parle du modèle très particulier de cette coopérative et de son idéal, à l’origine, de collectivisation guidé par la doctrine sociale de l’église catholique québécoise. 

Josée nous présente ensuite un autre exemple de travail collaboratif, celui des Tisserandes de St-Isidore. Ronald nous parle aussi des activités du Centre culturel, comprenant la Salle des pionniers et le BarBar, qui ont accueilli de nombreux spectacles et activités artistiques au fil des ans, sans oublier le festival annuel du Carnaval de St-Isidore et l’effervescence des artistes locaux, dont le groupe musical Lé Twés.

De retour à Peace River, on termine l’épisode en dégustant les spécialités locales de la micro-brasserie Peace River Brewing Company. On boit à la santé de cette communauté et à tous les descendants des bâtisseurs de St-Isidore. 

 

La place est une production de la Société historique francophone de l’Alberta.

Réalisateurs et animateurs : Josée Thibeault, Ronald Tremblay et Denis Perreaux

Producteur exécutif : Denis Perreaux

Sonorisateur, monteur, compositeur et producteur numérique : Isael Huard

Peace River

SOMMAIRE DE L’ÉPISODE

L’équipe de La place débute cet épisode sur le traversier de Shaftesbury, en chemin vers le site de l’ancien Fort Fork (Fort la Fourche), construit en 1792 par la Compagnie du Nord-Ouest au confluent de la rivière La Paix et de la rivière Boucane (Smoky River). On y retrouve également le cairn d’Alexander MacKenzie, lieu historique national désigné en 1928.

Sur le site de la Mission Ste-Augustine (catholique) et du Shaftesbury Settlement (anglican), où se trouve maintenant le Centre correctionnel provincial, Denis nous raconte les débuts de la colonisation agricole de la région par les missionnaires européens, vers 1840-50. Une petite église, un cimetière et une vieille grange sont toujours debout à cet endroit.

Prochain arrêt : un magnifique promontoire surmontant la ville de Peace River, avec une vue panoramique sur les forêts environnantes et les rivières de la région. Josée nous raconte l’évolution de la Grouard Trail, sentier millénaire et corridor de transport depuis le début de la présence humaine, se prolongeant en ville par la 100ème avenue. Ronald nous présente l’histoire de « 12 Foot Davis » qui, contrairement à ce que son surnom suggère, n’était pas un géant, mais bien un homme d’affaires rusé qui a su profiter de la ruée vers l’or pour faire fortune.

La place est une production de la Société historique francophone de l’Alberta.

Réalisateurs et animateurs : Josée Thibeault, Ronald Tremblay et Denis Perreaux

Producteur exécutif : Denis Perreaux

Sonorisateur, monteur, compositeur et producteur numérique : Isael Huard

Donnelly

SOMMAIRE DE L’ÉPISODE

L’équipe de La place débute cet épisode sur la rue principale de Donnelly, à la Société historique et généalogique de Smoky River, fondée en 1983. On présente trois femmes importantes de Donnelly. Denis nous parle de Marie Beaupré, une historienne dévouée et une bénévole estimée. Josée fait le portrait d’une pionnière, Marianne Leblanc Gravel, qui faisait partie du premier contingent de colons arrivés dans la région en 1912, et qui a dû faire preuve de beaucoup de résilience et de dévouement au fil de ses drames personnels et des épidémies touchant la région. Ronald nous retrace ensuite la vie de Marguerite Dentinger, née Forcier, et souligne le rôle important qu’elle a joué dans l’enseignement et la télévision françaises. Ronald nous présente aussi trois autres personnalités du coin : les cousins Pariseau. Guy, dont le travail à la radio et pour la culture a influencé tout le milieu; Jean, un historien militaire émérite et traducteur du In Flander’s Field, et enfin; Benoit Pariseau, lui aussi un homme de radio à la générosité légendaire.

L’équipe a ensuite le bonheur de se rendre à l’emplacement original de la paroisse St-Jean-Baptiste de Falher, avant le déménagement du village où il se trouve maintenant. Se tenant encore majestueusement debout dans son vaste champ et son ciel bleu, la petite église servait autrefois de presbytère et de lieu de rencontre pour la communauté qui venait de s’installer dans les parages. À quelques mètres de cette église, un cairn a été érigé pour célébrer la vingtaine de personnes qui y ont été enterrées entre 1914 et 1919. Denis nous parle de son impression des nombreuses Croix de Jacques Cartier aperçues à plusieurs endroits dans la région, témoins de la poussée patriotique canadienne-française lors du 400ème anniversaire de l’arrivée de Jacques Cartier à Gaspé.

La place est une production de la Société historique francophone de l’Alberta.

Réalisateurs et animateurs : Josée Thibeault, Ronald Tremblay et Denis Perreaux

Producteur exécutif : Denis Perreaux

Sonorisateur, monteur, compositeur et producteur numérique : Isael Huard

Falher

SOMMAIRE DE L’ÉPISODE

Sous la sculpture géante d’une jolie abeille, l’équipe de La place nous présente le village de Falher, capitale du miel célébrée pour son apiculture. Il accueille l’ACFA régionale de Rivière-la-Paix, CAFE Nord-Ouest et la radio communautaire (longtemps nommée CKRP, maintenant rebaptisée Nord-Ouest FM), grâce à un bassin de francophones passionnés. Quelques rues plus loin, près de l’École Héritage, Denis nous présente un segment sur l’histoire de l’éducation de la région en relatant le parcours du Père Forget et du Collège Notre-Dame de la Paix. Cette période d’effervescence pour la jeunesse a mené à la naissance du Mouvement de leadership jeunesse, à l’Avant-garde des Sœurs de Ste-Croix et à la Relève albertaine, tous des ancêtres de Francophonie Jeunesse de l’Alberta.

 

La place est une production de la Société historique francophone de l’Alberta.

Réalisateurs et animateurs : Josée Thibeault, Ronald Tremblay et Denis Perreaux

Producteur exécutif : Denis Perreaux

Sonorisateur, monteur, compositeur et producteur numérique : Isael Huard

Girouxville

SOMMAIRE DE L’ÉPISODE

Cet épisode débute au Old Smokes Coffee de Grande Prairie, un café qui offre un concept assez unique : les grains de café y sont torréfiés dans un fumoir. Pour bien situer dans l’histoire la région de Girouxville, Falher et Donnelly, Denis nous raconte leurs destins intrinsèquement liés depuis leurs débuts. Bien caféinée, l’équipe se rend ensuite à Girouxville et visite la petite église et le cimetière où Josée nous fait le portrait du Père Henri Giroux. Denis nous présente ensuite l’histoire du célèbre pèlerinage du village, instigué par le Père Clément Desrochers, qui était également historien et à qui l’on doit le Musée de Girouxville, maintenant géré par le village et une équipe de bénévoles. Ronald nous fait découvrir le parcours étonnant de Robert Goulet, un chanteur de renommée internationale qui a grandi à Girouxville. Josée nous raconte ensuite le synopsis de la pièce de théâtre PINS!, récemment montée à l’UniThéâtre et écrite par Julia Seymour-Ouellette, elle aussi originaire de Girouxville. Sa pièce rend d’ailleurs hommage aux gens qui travaillent d’arrache-pied à la survie de leurs petits villages.

 

La place est une production de la Société historique francophone de l’Alberta.

Réalisateurs et animateurs : Josée Thibeault, Ronald Tremblay et Denis Perreaux

Producteur exécutif : Denis Perreaux

Sonorisateur, monteur, compositeur et producteur numérique : Isael Huard

Valleyview et Grande Prairie

SOMMAIRE DE L’ÉPISODE

L’équipe de La place se retrouve pour la dernière saison de son podcast et débute ses aventures du nord-ouest albertain… dans les salles de bain les plus populaires de la province! Récipiendaire d’un concours en 2013, la station-service Shell de Valleyview est sacrée « plus belles toilettes » au Canada et reçoit également plusieurs prix d’architecture pour son design « vert » et ergonomique. L’équipe reprend ensuite la route pour se rendre au Centre culturel Montrose de Grande Prairie où Denis nous présente l’histoire générale de la ville, en plus de la situer dans la grande région de Peace Country. Josée nous présente ensuite les efforts soutenus, au fil des ans, des habitants de Grande Prairie pour créer leur Galerie d’art. Et pour terminer sa visite, l’équipe déguste les spécialités locales de la Grain Bin Brewing Company, une micro-brasserie qui offre à ses clients l’expérience de boire à l’intérieur d’un silo à grains aménagé en terrasse. Ronald nous présente Willie DeWitt, une personnalité locale, et Denis nous raconte comment la communauté francophone s’est solidifiée dans les dernières décennies grâce au dévouement de gens comme Denis Desgagné et Michelle Margarit.

La place est une production de la Société historique francophone de l’Alberta.
Réalisateurs et animateurs : Josée Thibeault, Ronald Tremblay et Denis Perreaux
Producteur exécutif : Denis Perreaux
Sonorisateur, monteur, compositeur et producteur numérique : Isael Huard

Fort McMurray

SOMMAIRE DE L’ÉPISODE

L’équipe de La place ne pouvait terminer la saison 4, consacrée à la grande région du nord-est, sans parler de Fort McMurray. Dans l’impossibilité de rendre sur place, Denis, Ronald, Josée et Isael ont quand même choisi de dédier tout un épisode à cette municipalité dont la l’histoire et l’évolution sont étonnantes. En plus de Peter Pond, parmi les premiers Européens à visiter la grande région, on retrouve toute la descendance des Beaulieu : François Beaulieu, marié à Ethiba, la fille du Chef Chipewayan Sun Beam, et puis leur fils « Old Man Beaulieu », considéré par les historiens comme le « doyen des Métis français dans le Nord-ouest canadien ». Le fils du Patriarche, Joseph « King » Beaulieu, a aussi eu un grand impact sur la région. La ville de Fort McMurray, on le sait, a été considérablement transformée par l’industrie des sables bitumineux, mais une communauté francophone dynamique y vit depuis des décennies, avec les vagues de migration de travailleurs qu’on connaît. L’UniThéâtre a même créé une pièce à ce sujet en 2007, intitulée simplement « Fort Mac ».

La place est une production de la Société historique francophone de l’Alberta.
Réalisateurs et animateurs : Josée Thibeault, Ronald Tremblay et Denis Perreaux
Producteur exécutif : Denis Perreaux
Sonorisateur, monteur, compositeur et producteur numérique : Isael Huard

Duhamel

SOMMAIRE DE L’ÉPISODE

Dans cet épisode, l’équipe de La place poursuit son exploration de la région de la Rivière Bataille (Battle River), nommée ainsi en raison des conflits qui existaient entre les Cris et les Blackfoot au 19ème siècle. Après la visite de la ville de Camrose, l’équipe de La place se déplace de quelques kilomètres vers le sud pour découvrir ce qu’il reste du vieux Duhamel. Cette ancienne mission, du nom de St-Thomas de Duhamel, menée par le Père Bellevaire, était composée de nombreuses familles canadiennes-françaises et métisses telles que les Dumont, Laboucane, Salois, Saint-Germain, Poitras et Paré. La colonie a connu des débuts mouvementés, en plus d’être relocalisée lorsque le chemin de fer a été construit sur son périmètre. L’équipe visite d’ailleurs la vallée de Battle River où le gigantesque Duhamel Trestle Bridge (pont à tréteaux) fut construit par la Grand Trunk Pacific Railway en 1910, pour ensuite être démantelé en 1924. On se rend ensuite à la petite église de la mission et on visite le cimetière adjacent. Parmi les défunts de la colonie qui y sont enterrés, on retrouve toute une génération de Laboucane dont les histoires sont fascinantes. Pour terminer la journée, l’équipe se rend à la Battle River Brewery de Camrose.

La place est une production de la Société historique francophone de l’Alberta.
Réalisateurs et animateurs : Josée Thibeault, Ronald Tremblay et Denis Perreaux
Producteur exécutif : Denis Perreaux
Sonorisateur, monteur, compositeur et producteur numérique : Isael Huard