Nouvelles

Fermeture de la salle historique au Campus Saint-Jean

Salle historique du Campus Saint-Jean en 2015

La Société historique francophone de l’Alberta (SHFA) est consternée d’apprendre que la salle historique du Campus Saint-Jean a été démantelée sans aucune consultation officielle. La salle Onésime-Dorval abritait de nombreux artéfacts qui témoignent des 115 ans d’existence de Saint-Jean, y compris des objets liés au culte, au théâtre, à la chorale et aux équipes sportives.

« La disparition ou la fermeture d’un lieu qu’on considère comme un lieu de mémoire nous a évidemment dérangés et l’on voulait savoir pourquoi et l’on voulait savoir avec quelle consultation », a exprimé Claudette Roy, présidente de la SHFA, en entrevue avec Radio-Canada.

Selon les reportages médiatiques, l’université dit vouloir réaménager la salle pour une utilisation plus efficace de l’espace. Le doyen Jason Carey justifie aussi le déplacement des objets en disant vouloir créer un environnement plus accueillant pour tous, évoquant les recommandations de la commission de vérité et réconciliation.

La SHFA déplore le fait que des consultations officielles au sujet de la fermeture de la salle historique n’aient pas eu lieu. « La francophonie albertaine a très peu de lieux de mémoire physique. Ça, c’est à peu près le seul », a fait savoir Claudette Roy. 

La société historique a depuis formulé des demandes de rencontres auprès du doyen et de la rectrice de l’Université de l’Alberta, mais celles-ci ont été refusées. 

Plusieurs questions préoccupantes demeurent, entre autres, à savoir quels sont les plans de l’université pour l’entrepôt et la préservation des artéfacts, voire même des plans alternatifs pour établir un lieu public de mémoire vivante, et comment assurer un meilleur processus consultatif.

À défaut d’avoir obtenu de réponses ni de rencontre avec l’université, la SHFA a fait appel à l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) qui a pris la décision de former un comité ad hoc. Ce comité spécial et temporaire devrait étudier la situation et réfléchir à un plan d’action.

Depuis, l’université a publié une page explicative sur son site web :  Campus Saint-Jean is evolving

Dans les médias:

Nouvelles

À la douce mémoire Laurent Godbout (1938-2023)

Témoignage pour Laurent Godbout prononcé le 18 mars, 2023 par une amie et collègue, Lucille Mandin, PhD, lors du banquet de célébration du 50e anniversaire du Club Jean-Patoine.

Nous venons de perdre un grand homme. Sa présence, sa constance, et son intégrité, ne manquaient pas de toucher les gens autour de lui.

Ce soir, je m’imagine Laurent assis sur une chaise, dans cette salle, lors de nos nombreuses assemblées et rencontres. Que ce soit des rassemblements de tous les membres académiques et non-académiques, des soirées sociales, des conférences, c’est ici ce soir que je revois la grande place qu’occupait Laurent, mon professeur, mon collègue, mon ami. En longeant le corridor, sa photo figure comme élève au Collège Saint-Jean mais plus tard comme professeur. Je l’ai connu comme prof de philosophie mais aussi comme collègue. Il fait partie de notre bien-aimée institution. Il a collaboré avec bien des doyens, bien des collègues, et a inspiré beaucoup d’étudiants. La plupart des gens ici rassemblés l’ont connu dans une de ces capacités.

C’est un riche héritage que nous laisse Laurent. Quand nous pensons à Laurent, comment ne pas penser à un philosophe, un penseur, un ‘alllumeur de réverbère’. Laurent nous a laissé un précieux cadeau – ses enseignements, ses écrits, sa sagesse et sa profondeur. Il a dédié sa vie à nous faire comprendre la philosophie. Il nous a aidé à comprendre que la philosophie ça sert à bien penser et à bien vivre. Il a écrit un livre qui s’intitule : S’entrainer à raisonner juste : pour mieux se comprendre et mieux s’entendre. Il connaissait très bien sa matière, mais ce n’était pas qu’une connaissance livresque. Que ce soit dans des rencontres entre amis ou en famille, Laurent prenait plaisirs à discuter sur d’innombrables sujets, qui servait à nous aider à remettre en question nos perspectives. Il a inspiré beaucoup de gens dans sa vie.

Je me souviendrai toujours de son discours d’acceptation du Prix d’enseignement au Campus Saint-Jean. C’était un discours bref et à point. Il a choisi d’évaluer Socrates comme enseignant. Il a pris les critères d’évaluation de nos stages pédagogiques qui servaient à préparer nos étudiants en Éducation avant de mettre les pieds dans une salle de classe. Et vous avez peut-être deviné qu’il a fait échouer Socrates. Planification, Gérance de classe, Évaluation, Tenue vestimentaire… des critères mesurables ! Nous qui mettions tant d’attention au quoi et au comment, et le pourquoi? Il y avait là matière à réflexion pour nous les professeurs d’Éducation. Comme toujours, être en présence de Laurent était une belle occasion pour élargir nos horizons. Comme Socrates, Laurent savait  »éveiller nos imaginations pour ouvrir nos esprits à de nouvelles idées », comme le dit si bien sa belle-fille Francine.

Son impact se fit aussi sentir dans la communauté francophone d’Edmonton par son dévouement inlassable, surtout pour la survie de la francophonie et dans le domaine du théâtre. Nous nous souviendrons de son travail assidu sur le livre : Plus d’un siècle sur scène! Histoire du théâtre francophone de 1887 à 2008 , écrit avec Gratien Allaire et Louise Ladouceur. On ne peut qu’imaginer les innombrables heures passées à la recherche pour accomplir ce chef -d’œuvre.

Un grand homme! Son attention aux gens, sa force tranquille, sa discrétion, sa bienveillance, sa passion pour la vie étaient la signature de sa vie. Il a fait une différence dans nos vies! Il a laissé une belle étincelle. Nous ne l’oublierons pas de sitôt! Nous avons connu une belle âme!

1982-2000

L’école Maurice-Lavallée établie en 1984 à Edmonton, Alberta École Maurice-Lavallée https://ml.centrenord.ab.ca/ecole

La période allant de 1982 à l’an 2000 est importante pour les communautés francophones minoritaires. Il y a d’abord l’adoption en 1982 de la Charte canadienne des droits et libertés qui, en vertu de l’article 23, accorde aux citoyens canadiens dont la langue première est celle de la minorité francophone, le droit de faire instruire leurs enfants dans cette langue, là où le nombre le justifie.

Mais le gouvernement albertain est lent à reconnaître dans la loi scolaire le droit des francophones aux écoles homogènes françaises et un groupe de parents francophones, le groupe Bugnet, croit bon d’amener le cas devant les tribunaux. Le cause se rend en Cour suprême du Canada qui remet sa décision en 1990. Celle-ci favorise les francophones. La Cour indique assez clairement que les francophones ont non seulement droit aux écoles homogènes françaises mais aussi à la gestion de celles-ci. À l’automne de 1993, 10 ans après l’adoption de la Charte canadienne, le gouvernement albertain adopte le projet de loi 8 qui donne aux francophones trois conseils scolaires et trois conseils de coordination. En mars 1994, on procède aux élections des commissaires scolaires francophones pour la première fois dans l’histoire.

La relation entre la minorité franco-albertaine et le gouvernement provincial connaît des hauts et des bas pendant cette période. Les difficultés en ce qui a trait à l’éducation française et la décision de la province d’abolir certains droits historiques suscitent beaucoup d’amertume au sein de la communauté. Deux évènements sont liés à cette perte des droits : l’affaire Piquette et l’affaire Mercure. L’affaire Piquette sera réglée suite à la décision de la Cour suprême du Canada dans l’affaire Mercure en février 1988 et l’adoption en juillet 1988 de la Loi linguistique (projet de loi 60) de l’Alberta. Cette loi fait de l’Alberta une province unilingue anglaise. Mais il y a aussi des victoires. Par exemple, en mars 1999, le gouvernement albertain crée un Secrétariat francophone.

L’ACFA se préoccupe de plusieurs grands dossiers pendant cette période : l’éducation française, les luttes qui se produisent suite aux affaires Piquette et Mercure, le dossier constitutionnel et, à compter de 1990, les négociations ayant trait à l’établissement d’une entente-cadre avec le gouvernement fédéral. L’entente sera signée en 1994.

Plusieurs nouveaux organismes francophones sont créés entre 1982 et l’an 2000 : la Société acadienne de l’Alberta (1986), la Société éducative du projet conjoint de l’Alberta (1987), l’Association multiculturelle francophone de l’Alberta (1989), la Fédération des aînés franco-albertains (1990), l’Association des juristes d’expression française de l’Alberta (1990) la Fondation Fernando-Girard (1991), la Fédération des parents francophones (1987), l’Institut Guy-Lacombe (1998) etc.

Les jeunes sont aussi très actifs. Au Rond-Point de l’ACFA de 1982, la FJA dévoile le drapeau franco-albertain créé par Jean-Pierre Grenier, étudiant à la Faculté Saint-Jean. En 1991, le premier Parlement franco-canadien de l’Ouest a lieu du 8 au 11 novembre. Le premier Parlement jeunesse de l’Alberta va naître l’année suivante. En 1992, les 1er Jeux francophones de l’Alberta permettent aux jeunes sportifs francophones de faire valoir leur esprit d’équipe et de participation.

Toutefois, dans le domaine économique, la communauté vit des pertes importantes dont la fermeture, en 1982, de Carda et l’amalgamation de la Caisse Francalta à la Capital City Savings en 1987. Mais du côté des succès il faut compter l’achat, en 1986, de l’édifice du Centre 82 par un groupe d’investisseurs francophones, la fondation de l’Association des gens d’affaires d’Edmonton en 1994 et l’incorporation en 1997 de la Chambre économique de l’Alberta. Le projet d’un centre français va aussi connaître un coup de pouce. En 1995, le projet reçoit un premier versement de 500 000$ de Patrimoine Canada. À Noël 1996, l’Unithéâtre et le Franco sont les deux premiers locataires de la Cité à occuper leurs nouveaux bureaux. La Cité est officiellement ouverte en octobre 1997.

À Saint-Jean de nouveaux projets de construction sont entrepris et complétés. La nouvelle bibliothèque est inaugurée le 17 janvier 1997. Les travaux de construction de la nouvelle résidence Saint-Jean commencent en juin 1999 et sont terminés en mars 2000. En 1998, la Faculté Saint-Jean reçoit le prix du 3-juillet-1608 décerné par le Conseil de la langue française et la Ville de Québec.

En 1983, l’ancienne église Saint-Thomas devient le local de la Boîte à Popicos et en 1985 Gisèle Lemire fonde le théâtre du Coyote. En 1992, le Théâtre français et la Boîte à Popicos fusionnent pour devenir l’Unithéâtre sous la direction artistique de Guylaine Normandin.

Dans le domaine de la musique, Alliance Chorale Alberta célèbre son 25e anniversaire en 1988 et en septembre 1995 la chorale de la Faculté Saint-Jean renaît sous la direction de Laurier Fagnan. Le premier Gala de la chanson a lieu en mai 1989 et le premier Gala interprovincial de l’Ouest a lieu à Edmonton en juin 1990. Fondé en 1995, le Centre de développement musical (CDM) se donne pour mission de dépister et de développer le nouveau talent albertain d’expression française.

En 1998 les jeunes entrepreneurs francophones mènent à bon port une campagne pour faire renommer la 91e Rue, en l’honneur de Marie-Anne-Gaboury, la première femme blanche à venir dans l’Ouest canadien. Marie-Anne est la grand-mère de Louis Riel.

Pour plus d’information…

… sur les évènements et les acteurs qui appartiennent à cette période de l’histoire on vous invite à consulter les sources suivantes :

  • AUNGER, Edmund A., “Language and Law In the Province of Alberta”, dans Pupier and Woehrling Language and Law Montréal : Wilson and Lafleur, 1989, pp 203-228.
  • BASTARACHE, Michel, BRAEN, André, DIDIER, Emmanuel, FOUCHER, Pierre, Les droits linguistiques au Canada, Montréal: Les Éditions Yvon Blais Inc., 1986, 576 pp.
  • BOCQUEL, Bernard, Au pays de CKSB, Grand reportage, 50 ans de radio française au Manitoba, Saint-Boniface : Les Éditions du blé, 1996.
  • CADRIN, Gilles, “Franz Xavier Deggendorfer, architecte” dans les Actes du sixième colloque du centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest.
  • COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES, Rapport annuel 1986 : La relance promise : l’année du test!, (Promise of Renewal : Year of the Test!), Ministre des Approvisionnements et Services Canada, Ottawa : 1987, 248 pp.
  • COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES, Rapport annuel 1989 : De la loi au renouveau? (From Act to Action?), Ministre des Approvisionnements et Services Canada, Ottawa : 1990, 278 pp.
  • COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES, Rapport annuel 1990 : Dégel partiel, (A Partial Thaw), Ministre des Approvisionnements et Services Canada, Ottawa : 1991, 370 pp.
  • COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES, L’enseignement de la langue seconde : jeter des ponts, Rapport annuel 1988, Tiré à part, Partie V, Ministre des Approvisionnements et Services Canada, Ottawa : 1988
  • COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES, Rapport annuel 1991, Ministre des Approvisionnements et Services Canada, Ottawa : 1992, 200 pp.
  • COMMISSARIAT AUX LANGUES OFFICIELLES, Nos deux langues officielles au fil des ans, Édition revue et corrigée, Ottawa : Janvier 1992, 45 pp.
  • CONSEIL SCOLAIRE RÉGIONAL DU CENTRE-NORD, L’Écho du Centre-Nord, Vol. 1 no. 4, juin 1995.
  • CONSEIL SCOLAIRE RÉGIONAL DU CENTRE-NORD, L’Écho du Centre-Nord, Vol. 1 no. 5, juillet 1995.
  • CONSEIL SCOLAIRE RÉGIONAL DU CENTRE-NORD, L’Écho du Centre-Nord, Vol. 2 no. 3, décembre 1995.
  • CONSEIL SCOLAIRE RÉGIONAL DU CENTRE-NORD, L’Écho du Centre-Nord, Vol. 1 no. 6 août, 1995.
  • CONSEIL SCOLAIRE RÉGIONAL DU CENTRE-NORD, L’Écho du Centre-Nord, Vol. 2 no. 4, janvier 1996.
  • CONSEIL SCOLAIRE RÉGIONAL DU CENTRE-NORD, L’Écho du Centre-Nord, Vol. 2 no. 5, mars 1996.
  • CONSEIL SCOLAIRE RÉGIONAL DU CENTRE-NORD, L’Écho du Centre-Nord, Vol. 2 no. 6, avril 1996.
  • CONSEIL SCOLAIRE RÉGIONAL DU CENTRE-NORD, L’Écho du Centre-Nord, Vol. 2 no. 7, mai 1996.
  • CONSEIL SCOLAIRE RÉGIONAL DU CENTRE-NORD, L’Écho du Centre-Nord, Vol. 2 no. 8, juin 1996.
  • CONSEIL SCOLAIRE RÉGIONAL DU CENTRE-NORD, L’Écho du Centre-Nord, Vol. 3, no. 1 septembre 1996.
  • COOK, Ramsay et al, Histoire générale du Canada, sous la direction de Craig Brown, Édition française sous la direction de Paul-André Linteau, Montréal : Éditions du Boréal, 1990, 694 pp.
  • DESJARLAIS, Lionel, C’est maintenant, l’heure de l’école franco-albertaine, Une étude du régime d’application en Alberta de l’Article 23 de la Charte candienne des droits et libertés, ACFA, sans date, 139 pp.
  • FACULTÉ SAINT-JEAN, Nouvelles de Saint-Jean, Edmonton : mai 1998 Vol. 7 No. 1.
  • FACULTÉ SAINT-JEAN, Nouvelles de Saint-Jean, Edmonton : octobre 999, Vol. 8 No. 3.
  • FACULTÉ SAINT-JEAN, Nouvelles de Saint-Jean, Edmonton : juin 2000, Vol. 9 No. 2.
  • FACULTÉ SAINT-JEAN, Nouvelles de Saint-Jean, Edmonton : novembre 2000, Vol. 9 No. 3.
  • FACULTÉ SAINT-JEAN, Nouvelles de Saint-Jean, Edmonton : février 2002 Vol. 11 No. 1.
  • FALARDEAU, Philippe, Dessein 2000 : pour un espace francophone Hier, la francophonie, Comité d’orientation Dessein 2000, La Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada, Ottawa : 1992 78 pp.
  • FRANCO-ALBERTAIN (LE) Le 20 janvier 1982 le 17 février 1982, le 10 mars 1982, le 7 avril 1982, le 9 juin 1982, le 8 septembre 1982, le 29 septembre 1982, le 13 octobre 1982, le 27 octobre 1982, le 19 janvier 1983, le 23 février 1983, le 9 mars 1983, le 11 mai 1983, le 25 mai 1983, le 8 juin 1983, le 15 juin 1983, le 7 septembre 1983, le 14 décembre 1983, le 21 décembre 1983, le 13 juin 1984, le 11 juillet 1984, le 15 août 1984, le 5 septembre 1984, le 19 septembre 1984, le 26 septembre 1984, le 17 octobre 1984, le 24 octobre 1984, le 6 mars 1985, le 19 juin 1985, le 10 juillet 1985, le 31 juillet 1985, le 25 septembre 1985, le 29 novembre 1985, le 31 décembre 1985, le 3 janvier 1986, le 9 mai 1986, le 22 août 1986, le 3 octobre 1986, le 10 octobre 1986, le 7 novembre 1986, le 21 novembre 1986, le 20 mars 1987, le 17 avril 1987, le 26 juin 1987, le 3 juillet 1987, le 11 septembre 1987, le 16 octobre 1987, le 6 novembre 1987, le 4 décembre 1987, le 15 janvier 1988, le 22 janvier 1988, le 29 avril 1988, le 6 mai 1988, le 1er juillet 1988, le 29 juillet 1988, le 6 décembre 1988, le 24 février 1989, le 5 mai 1989, le 19 mai 1989, le 2 juin 1989, le 9 juin 1989, le 25 juillet 1989, le 25 août 1989, le 1er septembre 1989, le 15 septembre 1989, le 22 septembre 1989, le 29 septembre 1989, le 25 octobre 1989, le 19 janvier 1990, le 2 février 1990, le 1er juin 1990, le 15 juin 1990, le 22 juin 1990, le 6 juillet 1990, le 13 juillet 1990, le 17 août 1990, le 14 septembre 1990, le 21 septembre 1990, le 5 octobre 1990, le 2 novembre 1990, le 9 novembre 1990, le 7 décembre 1990, le 21 décembre 1990, le 25 janvier 1991, le 15 février 1991, le 19 avril 1991, le 3 mai 1991, le 16 août 1991, le 30 août 1991, le 8 novembre 1991, le 15 novembre 1991, le 6 décembre 1991, le 17 janvier 1992, le 18 février 1992, le 24 février 1992, le 28 février 1992, le 20 mars 1992, le 27 mars 1992, le 29 mai 1992, le 7 août 1992, le 28 août 1992, le 2 octobre 1992, le 23 octobre 1992, le 2 avril 1993, le 24 septembre 1993, le 5 novembre 1993, le 19 novembre 1993, le 4 mars 1994, le 11 mars 1994, le 18 mars 1994, le 25 mars 1994, le 19 août 1994, le 26 août 1994, le 23 septembre 1994, le 23 décembre 1994, le 27 janvier 1995, le 24 mars 1995, le 25 août 1995, le 23 septembre 1995, le 20 octobre 1995, le 10 novembre 1995, le 25 janvier 1996, le 12 avril 1996, le 10 mai 1996, le 17 mai 1996, le 7 juin 1996, le 2 août 1996, le 30 août 1996, le 27 septembre 1996, le 20 décembre 1996, le 3 janvier 1997, le 24 janvier 1997, le 7 février 1997, le 14 février 1997, le 28 mars 1997, le 2 mai 1997, le 9 mai 1997, le 23 mai 1997, le 6 juin 1997, le 12 septembre 1997, le 10 octobre 1997, le 24 octobre 1997, le 7 novembre 1997, le 20 février 1998, le 27 février 1989, le 27 mars 1998, le 22 mai 1998, le 21 juin 1998, le 11 septembre 1998, le 2 octobre 1998, le 12 mars 1999, le 26 mars 1999, le 14 mai 1999, le 18 juin 1999, le 20 août 1999, le 22 octobre 1999, le 29 octobre 1999, le 12 novembre 1999, le 17 mars 2000, le 28 avril 2000, le 5 mai 2000, le 30 juin 2000, le 8 septembre 2000.
  • FRANCOPHONIE JEUNESSE DE L’ALBERTA, Dans le coeur et dans le temps, 1972-1997, Edmonton : 1997 32 pp.
  • GOVERNMENT OF ALBERTA, Report of the French Language Working Group to the Minister of Education the Honourable Jim Dinning, Edmonton, May 1991, 26 pp.
  • HISTOIRE DE LEGAL HISTORY ASSOCIATION, Vision, Courage, Heritage: Legal 1894-1994, Vimy, Waugh, Fedorah, Legal, 2 vol., 1995 1192 p.
  • HUEL, Raymond, Western Oblate Studies I Études oblates de l’Ouest 1, Actes du premier colloque sur l’histoire des Oblats dans l’Ouest et le Nord canadiens, Faculté Saint-Jean Edmonton : 18-19 mai/May 1989, 210 pp.
  • KERMOAL, Nathalie, Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • LACOMBE, Guy, Anecdotes du vécu, Edmonton : Duval, 1993, 64 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribes d’histoire franco-albertaine, Edmonton : 1993, 135 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribres d’histoire franco-albertaine, 2e édition, Edmonton : 1993, 160 pp.
  • LACOMBE, Guy, Capsules d’histoire de l’Alberta, Edmonton : 1993, 237 pp.
  • LACOMBE, Guy, Religieux et religieuses, Edmonton : Duval, 1993, 61 pp.
  • LACOMBE, Guy, Paul-Émile Breton, journaliste français de l’Alberta, avec en annexe “L’Influence des idéologies québécoises sur la presse francophone de l’Ouest”, de Danyèle Lacombe, Edmonton : 1993, 119 pp.
  • LACOMBE, Guy, C’était il y a vingt ans, Éditoriaux publiés dans Le Franco en 1974, 1975, 1976, Edmonton, 1994, 135 pp.
  • LACOURSIERE, Jacques et al., Canada-Québec : synthèse historique 1534-2000 Sillery (Québec) : Éditions du Septentrion, 2000, 591 pp.
  • LAFOND HISTORICAL COMMITTEE, Dreams become realities : a history of Lafond and surrounding area, Lafond :1981, 910 pp.
  • LAMARCHE, Jacques, Les 20 premiers ministres du Canada, Montréal : LIDEC, 1998, 62 pp.
  • LAMOUREUX, P.A., Tardif, D. Un système d’éducation franco-albertain Étude sur la gestion et le contrôle de l’enseignement en français en Alberta, ACFA, Edmonton : 1990, 80 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, L’Association canadienne-française de l’Alberta de 1955-1961 : le président général, le Juge André Déchène, Edmonton :1996, 302 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Regards, paroles et gestes – En souvenir du 20e anniversaire de la Faculté Saint-Jean, Edmonton :1997, 194 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Saint-Joachim, la première paroisse catholique d’Edmonton : 1899-1999, Edmonton : 1999, 338 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Écoutez, vous verrez: en souvenir du 50e anniversaire de CHFA Radio-Canada, Chicoutimi : Éditions Félix, 1999, 275 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, D’année en année de 1659 à 2000 Edmonton, Alberta: Institut du patrimoine de la Faculté Saint-Jean, 2003, 422 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, (3) Il y a longtemps qu je t’aime, Histoire de la Chorale Saint-Jean de 1916 à 1999, Inédit, Edmonton : 1999 40 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, (1) Un quartier se raconte, un aperçu historique du quartier francophone d’Edmonton, Pamphlet historique préparé pour la Fête franco-albertaine 2001, Edmonton : 2001.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France et PARENT, Roger, (2) “Un désir d’autonomie artistique et un besoin d’identité culturelle : l’enjeu du théâtre d’expression française en Alberta”, dans Hélène Beauchamp et Joël Beddows, Les théâtres professionnels du Canada francophone : entre mémoire et rupture, Ottawa : Le Nordir, 2001, pp.151-172.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France “Chez-nous, nous vivons comme ça”, dans Échange, Édition spéciale, La revue pédagogique du Conseil français de l’Alberta Teachers’ Association, Volume XVII numéro 1 1991, pp. 4-14.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, « Les débuts de l’Association canadienne-française de l’Alberta », dans Nathalie Kermoal Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • OWENS, Brian, ROBERTO, Claude, Guide pour les archives des Oblats de Marie Immaculée Province d’Alberta-Saskatchewan, Edmonton, Alberta : Missionnaires Oblats, Province Grandin, 1989, 143 pp.
  • SOCIÉTÉ FRANCO-CANADIENNE DE CALGARY, Des voix du passé : textes et photos authentiques portant sur la francophonie de Calgary, Calgary : 1995, 82 pp.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul : 1990, 896 pp.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Supplément, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul, 1991, 40 pp.
  • TARDIF, Claudine, Fernando Girard, Sa vie et son travail au sein de la communauté franco-albertaine, Projet préparé dans le cadre du cours CUME 357, novembre 1993 11 pp.
  • THÉRIAULT, Joseph Yvon, Francophonies minoritaires au Canada, L’état des lieux, Regroupement des universités de la francophonie hors Québec, Moncton : Éditions d’Acadie,1999, 576 pp.
  • TROTTIER, Alice, fj., Jean-Baptiste Morin, Journal d’un missionnaire-colonisateur 1890-1897, Collection histoire franco-albertain, 3 Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1984, 256 pp.
  • TROTTIER, A. fj. & Fournier, J. fj., Les Filles de Jésus en Amérique, Trois-Rivières : Filles de Jésus, 1986, 510 pp.

1968-1981

Campus Saint-Jean, Pavillon Lacerte. (Collection privée)

Plusieurs évènements qui viennent appuyer le développement des communautés francophones minoritaires se produisent pendant la période allant de 1968 à 1981. La Commission royale d’enquête créée en 1963 a un nombre important de retombées positives pour les communautés francophones minoritaires dont la Loi sur les langues officielles adoptée par le parlement canadien en 1969. La loi crée le poste du Commissaire aux langues officielles et le Bureau régional du Commissaire aux langues officielles est ouvert à Edmonton en octobre 1981. Parmi les retombées les plus importantes de la nouvelle loi il faut compter le financement des communautés francophones et de l’éducation française qui sera mis en place par la suite.

En novembre 1975, la Fédération des francophones hors-Québec (FFHQ) est fondée. Cette fédération regroupe les associations provinciales et interprovinciales francophones hors-Québec.

Pendant la période allant de 1968 à 1981, l’ACFA s’occupe d’un très grand nombre de dossiers importants : la télévision française, le référendum québécois, l’avenir du Collège Saint-Jean et l’animation sociale. L’ACFA achète l’Imprimerie La Survivance en décembre 1975 et devient alors propriétaire du journal le Franco-Albertain.

En 1972, quatre jeunes représentent l’Alberta au 25e congrès de l’ACELF. En décembre 1972, ils réunissent des représentants des régions francophones et lancent le mouvement Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA).

Le 16 novembre 1971, Radio-Canada entreprend des pourparlers avec CHFA. Le projet tel que soumis prévoit que Radio-Canada se portera acquéreur des postes de radio de l’Ouest. Le contrat de vente est signé le 9 octobre 1973 et le transfert s’effectue le 1er avril 1974.

Dans le domaine de la télévision, le Franco-Albertain en date du 6 août 1969 annonce que le Conseil de la Radio-télévision canadienne a donné son approbation à l’installation d’un nouveau poste de télévision à Edmonton opéré par la Société Radio-Canada et diffusant partiellement des programmes français et éducatifs (en anglais). La partie française de la programmation proviendra du réseau français à Montréal alors que la partie éducative sera la responsabilité de MEETA (Metropolitan Edmonton Educational Television Association). Le permis a été octroyé pour une période de trois ans après quoi la nouvelle station deviendra exclusivement française et partie intégrante du réseau français de télévision de la Société Radio-Canada. Le poste entre en ondes le dimanche 1er mars et est identifié par les lettres CBXFT canal 11. Le contrat de MEETA terminé, la télévision française est à l’antenne 17 heures par jour et avec la télévision en direct commence l’expansion des services et du personnel.

La librairie de l’ACFA, le troisième projet du genre depuis 1946, commence humblement à la fin de l’année 1972. Son loyer est partagé par CARDA et par la Caisse Francalta. En 1974, l’ACFA a l’idée d’un bibliobus mais les difficultés mécaniques et les actes de vandalisme immobilisent le bibliobus pendant plusieurs mois. Le projet ne fonctionne pas. En 1977, le Carrefour adopte son nom. La librairie se compose à l’époque d’un magasin et de comptoirs dans plusieurs régions.

En janvier 1972 on organise une nouvelle caisse populaire à Edmonton, la Caisse Francalta. L’ouverture officielle a lieu le 17 février 1973.

D’abord affilié à l’Université Laval en 1961, le Collège de pédagogie de Saint-Jean est affilié à la University of Alberta à compter de septembre 1963 et l’entente est prolongée jusqu’en septembre 1970. Le 27 novembre 1970, une entente officielle est signée entre la U of A et le Collège Saint-Jean en vertu de laquelle le Collège devient un collège universitaire. En 1974, les Oblats annoncent leur décision de vendre le Collège Saint-Jean. L’accord est signé le 14 avril 1976. Le General Faculties Council accepte la recommandation que Saint-Jean devienne une faculté en juin 1977. Saint-Jean en portera le nom un an plus tard. L’inauguration officielle de la Faculté Saint-Jean a lieu en mai 1979.

En 1970, la Commission scolaire catholique d’Edmonton décide de construire une école secondaire bilingue qui regroupe les élèves du secondaire au Collège Saint-Jean et les étudiantes de l’Académie Assomption. La nouvelle école bilingue sera nommée école J.H. Picard.

Le mouvement « À coeur joie » apparait sur la scène musicale canadienne. En Alberta, de nombreux concerts ont lieu pendant cette période regroupant plusieurs chorales franco-albertaines : les « 67 » de Bonnyville, les Chantamis d’Edmonton, la chorale du Collège Saint-Jean, les Musicos de Saint-Paul, la chorale Chantejoie de la Rivière-la-Paix, et la chorale Voix des Rocheuses de Calgary. En 1973, Edmonton est choisi pour recevoir la troisième édition des Choralies internationales.

La troupe de danse les Blés d’or est fondée en 1972 et en 1980 on rapporte que trois troupes de danse folklorique et de gigue canadienne-française existent à Edmonton. Et on fait encore et toujours du théâtre un peu partout en province.

Pour plus d’information…

… sur les évènements et les acteurs qui appartiennent à cette période de l’histoire on vous invite à consulter les sources suivantes :

  • ALBERTA BEACH AND DISTRICT PIONEERS AND ARCHIVES SOCIETY, Spirit and Trails of Lac Ste. Anne, Alberta Beach : 1982, 599 p.
  • ACFA RÉGIONALE D’EDMONTON, Divers-Cité, Edmonton : Vol 3 No. 3 Été 2001.
  • ACFA RÉGIONALE D’EDMONTON, Divers-Cité, Edmonton : Vol 3 No. 1 Hiver 2001.
  • ACFA RÉGIONALE D’EDMONTON, Divers-Cité, Edmonton : Vol 4 No.1 Hivers 2002.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Compte rendu des réunions de l’Exécutif du 5 mars 1968, du 17 mars 1969, du 7 août 1969, du 6 octobre 1969, du 10 décembre 1969, du 9 septembre 1970, du 16 octobre 1970, du 10 mars 1971, du 24 avril 1971, du 25 avril 1972, du 27 janvier 1973, du 25 septembre 1973, du 25 mai 1974, du 29 septembre 1975, du 15 octobre 1976, du 10 juin 1977, du 25 avril 1978, du 16 juin 1978, du 30 novembre 1979, du 21 août 1980, du 23 février 1981.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Compte rendu des réunions du Conseil général du 11 mai 1968, du 19 octobre 1968, du 18 janvier 1969, 17 mai 1969, 7 février 1970, du 25 mars 1970, du 23 mai 1970, du 5 février 1972, du 24 février 1973, du 13 octobre 1973, du 20 avril 1974, du 7 décembre 1974, du 15 mars 1975, du 25 octobre 1975, du 16 janvier 1976, du 21 février 1976, du 8 mai 1976, du 27 mai 1977, du 17 juin 1978, du 2 décembre 1978, du 1er décembre 1979.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Compte rendu de l’Assemblée générale annuelle du 12 avril 1969, du 25 avril 1970, du 27 mars 1971, du 15 avril 1972, du 14 avril 1973, du 10 avril 1976, du 29 janvier 1977.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Rapport du directeur du Bureau de l’éducation du 17 juin,1978.
  • AUNGER, Edmund A., “Language and Law In the Province of Alberta”, dans Pupier and Woehrling Language and Law Montréal : Wilson and Lafleur, 1989, pp 203-228.
  • AUNGER, Edmund A., “Justifying the End of Official Bilingualism : Canada’s North-West Assembly and the Dual-Language Question, 1889-1892”, in the Canadian Journal of Political Science/Revue canadienne de science politique XXXIV : 3 (September/septembre 2001) 451-486.
  • AUNGER, Edmund A. “The Mystery of the French Language Ordinances : An Investigation into Official Bilingualism and the Canadian North-West -1870 to 1895”, in the Canadian Journal of Law and Society/Revue Canadienne droit et société, Volume 13 No.1 Spring/Printemps 1998, p. 89-124.
  • AUNGER, Edmund A., De la répression à la tolérance : les contrariétés du néolibéralisme linguistique en Alberta, Communication préparée pour présentation au colloque La gouvernance linguistique : le Canada en perspective, Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa, les 14,15,16 mars 2002.
  • BASTARACHE, Michel, BRAEN, André, DIDIER, Emmanuel, FOUCHER, Pierre, Les droits linguistiques au Canada, Montréal: Les Éditions Yvon Blais Inc., 1986, 576 pp.
  • BEAUPRÉ, Marie Cimon, Histoire de la région Donnelly-Falher et biographies des pionniers, Edmonton : Bulletin commercial, 1979, 516 pp.
  • BILODEAU, Rosario, COMEAU, Robert, GOSSELIN, André, JULIEN, Denise, Histoire des Canadas, 2e édition corrigée Québec : Éditions Hurtubise HMH Limitée, 1978, 676 pp.
  • CARDIN, Jean-François, COUTURE, Claude, ALLAIRE, Gratien, Histoire du Canada, Espace et différences. Québec : Les Presses de l’Université Laval, 1996, 397 pp.
  • COMMISSARIAT AUX LANGUES OFFICIELLES, Nos deux langues officielles au fil des ans, Édition revue et corrigée, Ottawa : Janvier 1992, 45 pp.
  • COMITÉ DU LIVRE HISTORIQUE, BEAUMONT: Histoire de Beaumont et district, 1885-1960, Beaumont : 1985, 559 pp.
  • COMMISSION ROYALE D’ENQUETE SUR LE BILINGUISME ET LE BICULTURALISME, L’éducation, Rapport, livre II, Ottawa : Imprimeur de la Reine, 1968
  • DEGRACE, Éloi, La paroisse de l’Immaculée-Conception 1906-1981, Edmonton : 1981, 94 pp.
  • FÉDÉRATION DES FRANCOPHONES HORS-QUÉBEC, Deux poids deux mesures, Les francophones hors-Québec et les anglophones au Québec : un dossier comparatif, Ottawa : 1978, 63pp.
  • FÉDÉRATION DES FRANCOPHONES HORS-QUÉBEC, Les héritiers de lord Durham, Volume I, Ottawa : avril 1977, 125 pp.
  • FRANCO-ALBERTAIN, (Le), le 22 mai 1968, le 26 juin 1968, le 11 septembre 1968, le 25 septembre 1968, le 2 octobre 1968, le 6 novembre 1968, le 11 décembre 1968, le 16 avril 1969, le 11 juin 1969, le 25 juin 1969, 9 juillet 1969, le 6 août 1969, le 13 août 1969, le 20 août 1969, le 22 octobre 1969, le 19 novembre 1969, le 14 janvier 1970, le 4 mars 1970, le 11 mars 1970, le 29 avril 1970, le 20 mai 1970, le 8 juillet 1970, le 22 juillet 1970, le 28 octobre 1970, le 4 novembre 1970, le 18 novembre 1970, le 10 mars 1971, le 17 mars 1971, le 24 mars 1971, 31 mars 1971, le 7 avril 1971, le 19 mai 1971, le 18 août 1971, le 25 août 1971, le 8 septembre 1971, le 8 décembre 1971, le 2 février 1972, le 19 avril 1972, le 3 mai 1972, le 28 juin 1972, le 19 juillet 1972, le 26 juillet 1972, le 15 août 1972, le 23 août 1972, le 13 septembre 1972, le 27 septembre 1972, le 1er novembre 1972, le 15 novembre 1972, le 10 janvier 1973, le 24 janvier 1973, le 7 février 1973, le 28 février 1973, le 4 avril 1973, le 18 avril 1973, le 25 juillet 1973, le 8 août 1973, le 22 août 1973, le 5 septembre 1973, le 3 octobre 1973, le 7 novembre 1973, le 28 novembre 1973, le 9 janvier 1974, le 10 avril 1974, le 17 avril 1974, le 3 juillet 1974, le 24 juillet 1974, le 14 août 1974, le 21 août 1974, le 4 septembre 1974, le 25 septembre 1974, le 11 décembre 1974, le 15 janvier 1975, le 5 mars 1975, le 16 juillet 1975, le 15 octobre 1975, le 4 décembre 1975, le 14 janvier 1976, le 19 janvier 1976, le 21 janvier 1976, le 28 janvier 1976, le 25 février 1976, le 10 mars 1976, le 24 mars 1976, le 14 avril 1976, le 19 mai 1976, le 16 juin 1976, le 8 septembre 1976, le 22 septembre 1976, le 13 octobre 1976, le 27 octobre 1976, le 1er décembre 1976, le 2 février 1977, le 16 mars 1977, le 4 mai 1977, le 11 mai 1977, le 17 août 1977, le 9 octobre 1977, le 16 novembre 1977, le 21 décembre 1977, le 25 janvier 1978, le 1er février 1978, le 22 février 1978, le 1er mars 1978, le 11 mars 1978, le 15 mars 1978, le 29 mars 1978, le 12 avril 1978, le 14 juillet 1978, le 19 juillet 1978, le 9 août 1978, le 6 décembre 1878, le 9 janvier 1979, le 15 janvier 1979, le 6 avril 1979, le 20 avril 1979, le 11 mai 1979, le 29 juin 1979, le 7 décembre 1979, le 11 janvier 1980, le 1er février 1980, le 15 février 1980, le 22 février 1980, le 29 février 1980, le 14 mars 1980, le 28 mars 1980, le 4 avril 1980, le 25 avril 1980, le 9 mai 1980, le 6 juin 1980, le 20 juin 1980, le 3 octobre 1980, le 17 octobre 1980, le 31 octobre 1980, le 7 novembre 1980, le 23 janvier 1981, le 20 février 1981, le 27 mars 198l, le 8 avril 1981, le 22 avril 1981, le 13 mai 1981, le 20 mai 1981, le 15 juillet 1981, le 22 juillet 1981, le 28 octobre 1981, le 11 novembre 1981, le 18 novembre 1981, le 2 décembre 1981, le 9 décembre 1981, le 16 décembre 1981.
  • GIROUX, ssc Alice, Les Soeurs de Sainte-croix dans l’Ouest canadien : cinquante ans au service de l’Église et de la jeunesse, 1920-1970, Montréal : Soeurs de Sainte-Croix, 1972, 363 pp.
  • HART, Edward John, Ambitions et réalités : la communauté francophone d’Edmonton, 1795-1935, Traduit de l’anglais par Guy Lacombe et Gratien Allaire, Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1981, 166 pp.
  • KERMOAL, Nathalie, Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • LAMARCHE, Jacques, Les 20 premiers ministres du Canada, Montréal : LIDEC, 1998, 62 pp.
  • GOUVERNEMENT DU CANADA, Rapport de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, L’éducation, Livre II, Ottawa : Imprimeur de la Reine, 1969.
  • LACOMBE, Guy, Anecdotes du vécu, Edmonton : Duval, 1993, 64 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribes d’histoire franco-albertaine, Edmonton : 1993, 135 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribes d’histoire franco-albertaine, 2e édition, Edmonton : 1993, 160 pp.
  • LACOMBE, Guy, Capsules d’histoire de l’Alberta, Edmonton : 1993, 237 pp.
  • LACOMBE, Guy, Religieux et religieuses, Edmonton : Duval, 1993, 61 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, L’Association canadienne-française de l’Alberta de 1955-1961 : le président général, le Juge André Déchène, Edmonton :1996, 302 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Regards, paroles et gestes – En souvenir du 20e anniversaire de la Faculté Saint-Jean, Edmonton :1997, 194 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Saint-Joachim, la première paroisse catholique d’Edmonton : 1899-1999, Edmonton : 1999, 338 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Écoutez, vous verrez: en souvenir du 50e anniversaire de CHFA Radio-Canada, Chicoutimi : Éditions Félix, 1999, 275 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, D’année en année de 1659 à 2000 Edmonton, Alberta: Institut du patrimoine de la Faculté Saint-Jean, 2003, 422 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Il y a longtemps qu je t’aime, Histoire de la Chorale Saint-Jean de 1916 à 1999, Inédit, Edmonton : 1999 40 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, (1) Un quartier se raconte, un aperçu historique du quartier francophone d’Edmonton, Pamphlet historique préparé pour la Fête franco-albertaine 2001, Edmonton : 2001.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France et PARENT, Roger, (2) “Un désir d’autonomie artistique et un besoin d’identité culturelle : l’enjeu du théâtre d’expression française en Alberta”, dans Hélène Beauchamp et Joël Beddows, Les théâtres professionnels du Canada francophone : entre mémoire et rupture, Ottawa : Le Nordir, 2001, pp.151-172.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France “Chez-nous, nous vivons comme ça”, dans Échange, Édition spéciale, La revue pédagogique du Conseil français de l’Alberta Teachers’ Association, Volume XVII numéro 1 1991, pp. 4-14.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, « Les débuts de l’Association canadienne-française de l’Alberta », dans Nathalie Kermoal Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • MCLENNAN HISTORY BOOK COMMITTEE, Trails and Rails North : History of McLennan and District, McLennan, 1981, vol. 1, 357 pp.
  • PALMER, Howard, Alberta: A New History, Edmonton : Hurtig Publishers, 1990, 422 pp
  • PARISEAU, Guy, La radio et la télévision françaises en Alberta 1949-1987, Publication limitée à 50 exemplaires numéroté 1 à 50 Société Radio-Canada Région de l’Alberta, Edmonton : mars 1987, 239 pp
  • PAROISSE ST-THOMAS D’AQUIN, Qu’un coeur et qu’une âme, Edmonton : 1988 12 pp.
  • REVUE CANADIENNE DES LANGUES VIVANTES (la), The Ontario Modern Language Teachers’Association, Vol. 35 no.2 janvier 1979, 336 pp.
  • REVUE CHANT CHORAL, Par si par la , Vol. I No. 2, automne 1980.
  • SOCIÉTÉ FRANCO-CANADIENNE DE CALGARY, Des voix du passé : textes et photos authentiques portant sur la francophonie de Calgary, Calgary : 1995, 82 pp.
  • SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE GIROUXVILLE, Histoire de Girouxville History, Girouxville, 3 Vol., 1976, 1990, 144 et 1034 pp.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul : 1990, 896 pp.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Supplément, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul, 1991, 40 pp.
  • TARDIF, Claudine, Fernando Girard, Sa vie et son travail au sein de la communauté franco-albertaine, Projet préparé dans le cadre du cours CUME 357, novembre 1993 11 pp.

TROTTIER, A. MUNRO, K.J., ALLAIRE G., Aspects du passé franco-albertain : témoignages et études, Salon d’histoire de la francophonie albertaine, Edmonton : 1980, 146 pp.

1949-1967

René Blais, un des premiers annonceurs de CHFA, poste privé de radio fondée en 1949 par la communauté francophone de l’Alberta. (Collection privée)

Plusieurs évènements importants se produisent sur la scène nationale pendant la période allant de 1949 à 1967. En 1956, le gouvernement fédéral nomme la Commission royale d’enquête Fowler pour étudier la question de la radio et de la télévision au pays. Le deuxième rapport Fowler (1961) est favorable aux quatre postes francophones de l’Ouest. En 1966, le Livre blanc sur la radiodiffusion rappelle l’importance d’établir des services de réseaux nationaux complets dans les deux langues officielles.

En 1963, la Commission royale d’enquête est créée pour faire rapport sur l’état du bilinguisme et du biculturalisme au Canada. Le deuxième livre (1969) du rapport traite d’éducation française et présente plusieurs recommandations ayant trait à la création d’écoles françaises et d’écoles d’immersion. La 19e recommandation indique le besoin de créer un établissement de formation des maîtres pour répondre aux besoins des quatre provinces de l’Ouest. Cette recommandation aura beaucoup d’effet sur l’avenir de l’école de pédagogie du Collège Saint-Jean lancée en 1961. Mais le projet de loi scolaire albertain annoncé en mars 1968 permettant l’utilisation du français comme langue d’enseignement jusqu’à 50% de la journée est sans doute un des changements les plus importants qui se produit suite au travail de la Commission royale d’enquête.

En 1950, l’ACFA célèbre ses 25 ans. Parmi les nombreux dossiers de l’ACFA il y a celui du plan d’Assurance-vie Desjardins lancé officiellement en novembre 1959, celui de l’établissement d’un poste de télévision française à Edmonton, l’établissement de la Société des prêts et bourses aux étudiants de langue française, la création d’une Fédération canadienne-française des Prairies et la vente du poste CHFA à Radio-Canada. Quelques années plus tard, les sommes recueillies suite à la vente du terrain de l’émetteur du poste CHFA à la ville seront alors utilisées pour établir une fondation pour l’ACFA.

Deux associations de jeunes seront mises sur pied pendant cette époque : la Relève albertaine dont le premier congrès provincial a lieu le 5 novembre 1954 et le Comité des jeunes du Cercle Edmonton de l’ACFA créé le 25 octobre 1965.

Sur le plan économique, le Conseil albertain de la coopération est créé en 1956. Le bilan des 19 caisses populaires françaises complété en date du 31 mars 1963 révèle un total de 5 740 membres. La Fédération des caisses populaires bilingues de l’Alberta est fondée en août 1964. Et en 1963, M. Fernando Girard participe à la naissance de CARDA de Saint-Paul. Il en assume la gérance.

Il y aussi des nouveautés dans le domaine de la vente du livre français. En juillet 1960, les Éditions Fidès de Montréal ouvrent les portes d’une succursale à Edmonton. Mais l’entreprise ferme ses portes trois ans plus tard. L’ACFA décide alors d’organiser une compagnie indépendante qui se porte acquéreur de la Librairie Fidès, entreprise que l’on nomme Schola. La librairie Schola toutefois ferme les portes à son tour en septembre 1967.

Pendant la période allant de 1949 à 1967, l’AEBA continue de s’occuper de l’éducation française en Alberta comme elle le fait depuis sa fondation en 1946. Aux dossiers du concours de français, du festival de la chanson et du développement professionnel des enseignants vient s’ajouter celui du voyage interprovincial de l’Alberta (VIA) créé en 1962.

Sur le plan religieux il faut noter la création de la paroisse Sainte-Anne de Jasper Place en 1952 et de la paroisse Saint-Thomas d’Aquin en décembre 1960.

Il y a aussi beaucoup de nouveautés dans le domaine des arts. En 1949 une chorale de 65 étudiants du Collège Saint-Jean fait une tournée d’un mois dans la province du Québec. La chorale des troubadours du Collège est aussi très active à compter de 1961. Et en 1963, Saint-Jean organise sa première chorale mixte sous la direction d’Albert LaFrance. À compter de 1967, l’organisation des chorales « À coeur joie » vient remplacer l’ancienne formule des festivals de la chanson française. Dans le domaine du chant classique, plusieurs Canadiens français contribuent au succès des productions du Edmonton Professional Opera Association sous la direction de Jean Létourneau. En 1967, deux groupes populaires font parler d’eux : « Les Copines », un groupe de sept jeunes filles et un groupe instrumental « Les Mikis ».

Du côté théâtre, il faut souligner le travail de Réginald Bigras qui fonde la troupe des Collégiens comédiens en 1963. La troupe du Rideau rouge est fondée en 1967 par France Levasseur-Ouimet. Le Théâtre français d’Edmonton renaît à la même époque. Rappelons aussi que la première Cabane à sucre a lieu à Edmonton en avril 1949.

Dans les régions on voit naître de nouvelles paroisses et de nouvelles communautés : Marie-Reine (1950), Saint-Isidore (1953) la paroisse Saint-Philippe d’Atmore en 1954, et la paroisse de Grand-Centre en 1957. D’autres endroits célèbrent des anniversaires importants. Girouxville célèbre son jubilé d’argent (1953) et son jubilé d’or en 1978. Saint-Louis de Bonnyville célèbre son jubilé d’or en 1957. Saint-Albert célèbre son centenaire en 1961. En 1963, plus de 5 000 personnes rendent hommage aux pionniers de la Rivière-la-Paix. C’est le plus grand rassemblement de Canadiens français jamais vu en Alberta.

Pour plus d’information…

… sur les évènements et les acteurs qui appartiennent à cette période de l’histoire on vous invite à consulter les sources suivantes :

  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance 1949, 62 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Compte rendu des réunions de l’Exécutif du 3 juillet 1955, du 11 septembre 1957, du 11 juin 1958, du 19 juin 1959, du 20 janvier 1960, du 28 octobre 1960, du 3 février 1961, du 18 mai 1961, du 26 mai 1961, du 27 mai 1964, du 31 août 1964, le 31 août 1964, le 26 mars 1965, le 18 juin 1965, du 23 septembre 1965, du 8 février 1966, du 1er avril 1966, du 28 janvier 1967, du 9 février 1967, du 20 avril 1967, du 7 septembre 1967, du 19 décembre 1967, du 5 mars 1968, du 30 septembre 1972, du l7 janvier 1975,
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1964, 163 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton :1966, 160 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Compte rendu des réunions du Conseil général du 10-11 novembre 1961, du 2 mai 1964, du 12 février 1965, du 30 avril 1965, du 8 mai 1965, du 30 novembre 1965, du 5 mars 1966, du 7 mai 1966, du 28 janvier 1967, du 21 octobre 1967, du 20 janvier 1968, du 11 mai 1968, du 15 mars 1975
  • BEAUPRÉ, Marie Cimon, Histoire de la région Donnelly-Falher et biographies des pionniers, Edmonton : Bulletin commercial, 1979, 516 pp.
  • BOCQUEL, Bernard, Au pays de CKSB, Grand reportage, 50 ans de radio française au Manitoba, Saint-Boniface : Les Éditions du blé, 1996.
  • CARDIN, Jean-François, COUTURE, Claude, ALLAIRE, Gratien, Histoire du Canada, Espace et différences. Québec : Les Presses de l’Université Laval, 1996, 397 pp.
  • CITY OF EDMONTON ARCHIVES, Apasapowin Looking Back 1892-1992. Edmonton, 1992.
  • COLLEGE SAINT-JEAN, Annuaires, Edmonton : 1949, 1951-52.
  • COLLEGE SAINT-JEAN, 50e anniversaire 1911-1961, Edmonton : 1961.
  • COMITÉ DU LIVRE HISTORIQUE, BEAUMONT: Histoire de Beaumont et district, 1885-1960, Beaumont : 1985, 559 pp.
  • COMMISSARIAT AUX LANGUES OFFICIELLES, Nos deux langues officielles au fil des ans, Édition revue et corrigée, Ottawa : Janvier 1992, 45 pp.
  • COOK, Ramsay et al, Histoire générale du Canada, sous la direction de Craig Brown, Édition française sous la direction de Paul-André Linteau, Montréal : Éditions du Boréal, 1990, 694 pp.
  • DROUIN, o.mi., Émeric, Lac Ste-Anne Sakahigan, Edmonton, Éditions de l’Ermitage, 1973, 96 pp.
  • DROUIN, o.m.i., Éméric, The Beginnings and Development of the Catholic Church in the Edmonton Area and the Contributions of Oblate Fathers and Brothers, Edmonton : 1981, 61pp.
  • FRANCO-ALBERTAIN, (Le), le 15 novembre 1967, le 29 novembre 1967, le 6 décembre 1967, le 29 décembre 1967, le 28 février 1968, le 19 juillet 1978,
  • FRANCOPHONIE JEUNESSE DE L’ALBERTA, Dans le coeur et dans le temps, 1972-1997, Edmonton : 1997 32 pp.
  • GOUVERNEMENT DU CANADA, Les Gouverneurs-généraux du Canada, Ministère des approvisionnements et Services Canada, 1977, 64 pp.
  • HART, Edward John, Ambitions et réalités : la communauté francophone d’Edmonton, 1795-1935, Traduit de l’anglais par Guy Lacombe et Gratien Allaire, Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1981, 166 pp.
  • HISTORICAL SOCIETY OF COLD LAKE AND DISTRICT, Treasured Scales of the Kinosoo, Cold Lake, 1980, 325 pp.
  • KERMOAL, Nathalie, Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • LACOMBE, Guy, Anecdotes du vécu, Edmonton : Duval, 1993, 64 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribes d’histoire franco-albertaine, Edmonton : 1993, 135 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribes d’histoire franco-albertaine, 2e édition, Edmonton : 1993, 160 pp.
  • LACOMBE, Guy, Capsules d’histoire de l’Alberta, Edmonton : 1993, 237 pp.
  • LACOMBE, Guy, Religieux et religieuses, Edmonton : Duval, 1993, 61 pp.
  • LACOURSIERE, Jacques et al., Canada-Québec : synthèse historique 1534-2000 Sillery (Québec) : Éditions du Septentrion, 2000, 591 pp.
  • LAMARCHE, Jacques, Les 20 premiers ministres du Canada, Montréal : LIDEC, 1998, 62 pp.
  • LAC LA BICHE, CHAMBER OF COMMERCE, Lac La Biche : The Pow Wow and Fish Derby Town, 1965, 64 p.
  • LA RELEVE ALBERTAINE, La Relève albertaine, Histoire, Nature, Organisation, (s. d.) APA 226/599.
  • LA SURVIVANCE, le 1er décembre 1948, le 9 mars 1949, le 13 avril 1949, le 18 mai 1949, le 1er juin 1949, le 13 juillet 1949, le 26 octobre 1949, le 2 novembre 1949, le 16 novembre 1949, le 23 novembre 1949, le 6 septembre 1950, le 12 septembre 1950, le 17 janvier 1951, le 7 février 1951, le 11 avril 1951, le 11 juillet 1951, le 15 septembre 1951, le 18 octobre 1951, le 7 novembre 1951, le 5 décembre 1951, le 23 avril 1952, le 21 mai 1952, le 18 juin 1952, le 18 février 1953, le 16 septembre 1953, le 21 octobre 1953, le 17 février 1954, le 31 mars 1954, le 10 novembre 1954, le 2 mars 1955, le 9 mars 1955, le 20 avril 1955, le 4 mai 1955, le 20 juillet 1955, le 16 novembre 1955, le 21 mars 1956, le 2 mai 1956, le 23 mai 1956, le 27 juin 1956, le 1er août 1956, le 17 octobre 1956, le 24 octobre 1956, le 27 février 1957, le 13 mars 1957, le 1er mai 1957, le 24 juillet 1957, le 21 août 1957, le 30 avril 1958, le 15 octobre 1958, le 18 novembre 1959, le 25 novembre 1959, le 2 décembre 1959, le 9 décembre 1959, le 6 avril 1960, le 13 avril 1960, le 11 mai 1960, le 18 mai 1960, le 13 juillet 1960, le 20 juillet 1960, le 23 novembre 1960, le 12 avril 1961, le 10 mai 1961, le 18 mai 1961, le 31 mai 1961, le 13 septembre 1961, le 27 septembre 1961, le 25 octobre 1961, le 14 mars 1962, le 4 avril 1962, le 19 septembre 1962, le 10 octobre 1962, le 31 octobre 1962, le 7 novembre 1962, le 16 janvier 1963, le 27 février 1963, le 27 mars 1963, le 19 juin 1963, le 26 juin 1963, le 24 juillet 1963, le 28 août 1963, le 2 avril 1964, le 6 mai 1964, le 13 mai 1964, le 27 mai 1964, le 3 juin 1964, le 10 juin 1964, le 17 juin 1964, le 24 juin 1964, le 8 juillet 1964, le 15 juillet 1964, le 12 août 1964, le 19 août 1964, le 2 septembre 1964, le 23 septembre 1964, le 30 septembre 1964, le 14 octobre 1964, le 18 novembre 1964, le 10 janvier 1965, le 24 février 1965, le 12 mai 1965, le 26 mai 1965, le 23 juin 1965, le 23 juillet 1965, le 11 août 1965, le 18 août 1965, le 1er septembre 1965, le 29 septembre 1965, le 13 octobre 1965, le 10 novembre 1965, le 15 décembre 1965, le 5 janvier 1966, le 16 février 1966, le 2 mars 1966, le 6 avril 1966, le 13 avril 1966, le 4 mai 1966, le 1er juin 1966, le 15 juin 1966, le 29 juin 1966, le 6 juillet 1966, le 16 juillet 1966, le 20 juillet 1966, le 10 août 1966, le 31 août 1966, le 21 septembre 1966, le 16 novembre 1966, le 8 décembre 1966, le 4 janvier 1967, le 11 janvier 1967, le 8 février 1967, le 15 février 1967, le 15 mars 1967, le 10 mai 1967, le 7 juin 1967, du 13 septembre 1967, le 1er novembre 1967, le 17 février 1968, le 11 septembre 1968
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, L’Association canadienne-française de l’Alberta de 1955-1961 : le président général, le Juge André Déchène, Edmonton :1996, 302 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Regards, paroles et gestes – En souvenir du 20e anniversaire de la Faculté Saint-Jean, Edmonton :1997, 194 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Saint-Joachim, la première paroisse catholique d’Edmonton : 1899-1999, Edmonton : 1999, 338 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Écoutez, vous verrez: en souvenir du 50e anniversaire de CHFA Radio-Canada, Chicoutimi : Éditions Félix, 1999, 275 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Il y a longtemps qu je t’aime, Histoire de la Chorale Saint-Jean de 1916 à 1999, Inédit, Edmonton : 1999 40 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Un quartier se raconte, un aperçu historique du quartier francophone d’Edmonton, Pamphlet historique préparé pour la Fête franco-albertaine 2001, Edmonton : 2001.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France et PARENT, Roger, “Un désir d’autonomie artistique et un besoin d’identité culturelle : l’enjeu du théâtre d’expression française en Alberta”, dans Hélène Beauchamp et Joël Beddows, Les théâtres professionnels du Canada francophone : entre mémoire et rupture, Ottawa : Le Nordir, 2001, pp.151-172.
  • PALMER, Howard, Alberta: A New History, Edmonton : Hurtig Publishers, 1990, 422 pp
  • SMITH, Donald B., “Les francophones de l’Alberta : aperçu historique”, Bulletin du Centre d’études canadiennes de l’Ouest 18, 1985, p. 3-17.
  • SOCIÉTÉ FRANCO-CANADIENNE DE CALGARY, Des voix du passé : textes et photos authentiques portant sur la francophonie de Calgary, Calgary : 1995, 82 pp.
  • SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE BONNYVILLE ET RÉGION, Échos d’autrefois, Echoes of the Past : Histoire de Bonnyville et District, History of Bonnyville and District, Bonnyville : 1981, 648 pp.
  • SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE GIROUXVILLE, Histoire de Girouxville History, Girouxville, 3 Vol., 1976, 1990, 144 et 1034 pp.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul : 1990, 896 pp.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Supplément, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul, 1991, 40 pp.
  • TARDIF, Claudine, Fernando Girard, Sa vie et son travail au sein de la communauté franco-albertaine, Projet préparé dans le cadre du cours CUME 357, novembre 1993 11 pp.
  • TARDIF o.m.i., Émile., (1) Saint-Albert, édition française, Saint-Albert : 1961 79 pp.
  • TARDIF, o.m.i. Émile, (2) Centenaire de Saint-Albert 1861 à 1961 Saint-Albert Centennial, Saint-Albert : 1961 93 pp.
  • TROTTIER, A. MUNRO, K.J., ALLAIRE G., Aspects du passé franco-albertain : témoignages et études, Salon d’histoire de la francophonie albertaine, Edmonton : 1980, 146 pp.

1926-1948

Docteur Joseph-Étienne Amyot, le premier président de l’ACFA
ACFA, Les 60 ans de l’ACFA, 1926-1986, p.16

Pendant la période allant de 1926 1948 les politiciens franco-albertains sont très présents d’abord sur la scène fédérale à titre de députés et de sénateurs mais surtout sur la scène provinciale. Aux élections provinciales de 1926, quatre Franco-Albertains appartenant à divers partis sont élus. Aux élections de 1930 trois députés libéraux francophones et un candidat francophone du United Farmers of Alberta sont élus. Aux élections provinciales de 1940, cinq Franco-Albertains représentant divers partis sont à nouveau élus. Les Franco-Albertains ne négligent pas non plus de veiller sur leurs intérêts au sein des Commission scolaires.

Plusieurs nouvelles associations francophones sont créées entre 1926 et 1948 : l’Association des anciens élèves du Collège des Jésuites (1926); trois nouveaux cercles des Avant-Garde, un regroupement de jeunes créé en 1932-1933; les Scouts francophones (1935) et la Fédération des coopératives franco-albertaines (1946). Sur le plan économique, les Franco-Albertains ont déjà à leur service vingt caisses populaires toutes très florissantes.

La première réunion du comité provisoire de l’ACFA a lieu en janvier 1926 et l’association est officiellement fondée lors du premier congrès qui a lieu du 15 au 18 juillet 1926. Le premier président est le Dr Amyot et le premier directeur général est M. Rioux.

Lors du premier congrès de l’ACFA en juillet 1926, les maîtres bilingues, les commissaires et les secrétaires d’écoles organisent le comité provisoire de l’Association des instituteurs bilingues de l’Alberta (AIBA) qui sera remplacée par l’Association des éducateurs bilingues de l’Alberta (AEBA) en 1946. On établit les bases de la Société d’enseignement postscolaire, section française de la Société d’éducation adulte lors du congrès général de l’ACFA en 1941.

En 1935, les francophones fondent l’Association des commissaires d’écoles de langue française de l’Alberta (ACBA) sous la présidence de M. J.-O. Pilon. À l’époque on compte environ 200 commissaires d’écoles de langue française et 95 écoles où le français est enseigné une heure par jour. L’année suivante, le gouvernement albertain introduit un projet de loi ayant pour but le fusionnement des nombreux districts scolaires locaux et la création de soixante grandes unités scolaires centralisées. C’est la deuxième fois que le projet est introduit ayant été mis de côté en 1939. Après plusieurs mois de travail et de pourparlers, l’ACFA obtient des sauvegardes pour les droits des catholiques et des Canadiens français.

En 1944 les francophones obtiennent un nouveau programme de français pour les écoles bilingues ainsi que la permission d’étendre l’heure journalière de français jusqu’en 9e année.

Mais de tous les évènements qui se produisent pendant cette période nul n’aura exigé autant d’efforts et de patience que l’obtention de la radio française CHFA, poste indépendant créé aux frais de la communauté francophone. Les démarches pour la création de postes français dans l’Ouest débutent en 1933. Mais la route est longue et les Franco-Albertains obtiendront seulement la permission d’établir leur poste en mars 1948. L’ouverture du poste CHFA a lieu le 20 novembre 1949.

Le poste de radio sera logé dans l’édifice de La Survivance construit par les Oblats en 1929-1930. L’édifice logera aussi le journal La Survivance publié pour la première fois le 16 novembre 1928.

Plusieurs évènements importants se produisent au sein de l’Église pendant cette période. Par décision de Rome, la province oblate de l’Alberta-Saskatchewan devient française en 1927 et par le fait même le Juniorat Saint-Jean devient une institution de langue française et un collège classique suite à la fermeture du Collège des Jésuites d’Edmonton en 1942.

En 1948, on annonce la création d’un nouveau diocèse à Saint-Paul et la nomination de Mgr Maurice Baudoux comme premier titulaire. Les communautés religieuses continuent aussi leur travail. Les Filles de Jésus ouvrent un hôpital au Lac-la-Biche. Les Soeurs de Sainte-Croix arrivent à Fort Kent en 1938 et à Lafond en 1939. Les Soeurs de l’Assomption s’installent à Bonnyville en 1938 et à LaCorey en 1941. Les Soeurs de la Charité d’Évron occupent le nouvel hôpital à Bonnyville depuis 1929.

Parmi les nouvelles paroisses catholiques fondées pendant cette période il y a la paroisse Sainte-Famille de Calgary (1928), les paroisses Sainte-Anne de Joussard et les Saints-Martyrs canadiens de Tangent en (1930), les paroisses Saint-Guy de Guy et Sacré-Coeur de Jean-Côté (1932), la paroisse Sainte-Agnès de Therien (1933), Saint-Michel de LaCorey (1937) Saint-Charles de Nampa (1938) Saint-Jean de Brébeuf de Mallaig (1941) et Saint-François-Xavier d’Eaglesham (1943).

On fait aussi beaucoup de théâtre pendant cette période et en 1935 une pièce inédite franco-albertaine de Mme Emma Morrier intitulée « Bon sang ne ment pas » remporte la première place au Concours régionale albertain et se rend au Concours national d’Ottawa en avril de la même année. En mai 1933, une nouvelle troupe de théâtre prend la relève suite à la retraite d’Alphonse Hervieux du Cercle Jeanne-d’Arc. Il s’agit du Théâtre français sous la direction de Laurier Picard.

Pour plus d’information…

… sur les évènements et les acteurs qui appartiennent à cette période de l’histoire on vous invite à consulter les sources suivantes :

  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Premier livre de minutes, du 13 décembre 1925 au 12 décembre 1932, Comptes rendus des réunions du 19 janvier 1926, du 7 avril 1926, du 5 mai 1926, du 5 janvier 1927, du 2 mars 1927, du 4 mai 1927, du 6 juillet 1927, du 22 au 24 juillet 1927, du 7 décembre 1927, du 21 juillet 1928, du 22 août 1928, du 3 octobre 1928, du 31 janvier 1929, du 7 février 1929, du 26 septembre 1929, du 21 octobre 1930, du 13 novembre 1930, du 14 août 1930, du 9 avril 1931, du 10 décembre 1931, du 2 mars 1932, du 11 mai 1932, du 8 juin 1932, du 15 mars 1933, du 8 octobre 1933, du 18 octobre 1933, du 17 janvier 1934, du 21 février 1934, du 20 juin 1934, du 15 août 1934, du 9 septembre 1934, du 20 janvier 1935, du 20 juillet 1935, du 2 février 1936, du 22 mars 1936, du 26 avril 1936, du 4 juin 1936, du 11 avril 1937, du 2 octobre 1938, du 11 décembre 1938, du 6 août 1939.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance, 1948, 63pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance 1949, 62 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1964, 163 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1965, 160 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton :1966, 160 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1967, 160 pp.
  • BAUDOUX, o.m.i., Maurice, Lettres du 17 mars 1940, du 19 mars 1940, du 22 janvier 1940, du 5 février 1940, du 2 mai 1940.
  • BEAUCHEMIN, Dr L.-O., Lettres du 27 janvier 1940, du 23 mars 1948.
  • BEAUPRÉ, Marie Cimon, Histoire de la région Donnelly-Falher et biographies des pionniers, Edmonton : Bulletin commercial, 1979, 516 pp.
  • BOCQUEL, Bernard, Au pays de CKSB, Grand reportage, 50 ans de radio française au Manitoba, Saint-Boniface : Les Éditions du blé, 1996.
  • CARDIN, Jean-François, COUTURE, Claude, ALLAIRE, Gratien, Histoire du Canada, Espace et différences. Québec : Les Presses de l’Université Laval, 1996, 397 pp.
  • COLLEGE SAINT-JEAN, Annuaires, Edmonton : 1949, 1951-52.
  • COLLEGE SAINT-JEAN, 50e anniversaire 1911-1961, Edmonton : 1961.
  • COMITÉ DU LIVRE HISTORIQUE, BEAUMONT: Histoire de Beaumont et district, 1885-1960, Beaumont : 1985, 559 pp.
  • COMMISSARIAT AUX LANGUES OFFICIELLES, Nos deux langues officielles au fil des ans, Édition revue et corrigée, Ottawa : Janvier 1992, 45 pp.
  • DROUIN, o.mi., Émeric, Lac Ste-Anne Sakahigan, Edmonton, Éditions de l’Ermitage, 1973, 96 pp.
  • DROUIN, o.m.i., Éméric, The Beginnings and Development of the Catholic Church in the Edmonton Area and the Contributions of Oblate Fathers and Brothers, Edmonton : 1981, 61pp.
  • GOSSELIN, Abbé Paul-Émile, Radio-Ouest-Française, Vol. VII, No.1, Le Comité permanent de la survivance française en Amérique, Université Laval – Québec, Canada, Québec : le 7 mars 1945.
  • HART, Edward John, Ambitions et réalités : la communauté francophone d’Edmonton, 1795-1935, Traduit de l’anglais par Guy Lacombe et Gratien Allaire, Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1981, 166 pp.
  • HISTOIRE DE LEGAL HISTORY ASSOCIATION, Vision, Courage, Heritage: Legal 1894-1994, Vimy, Waugh, Fedorah, Legal, 2 vol., 1995 1192 p.
  • HISTORICAL SOCIETY OF COLD LAKE AND DISTRICT, Treasured Scales of the Kinosoo, Cold Lake, 1980, 325 pp.
  • KERMOAL, Nathalie , Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • LACOMBE, Guy, Anecdotes du vécu, Edmonton : Duval, 1993, 64 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribes d’histoire franco-albertaine, Edmonton : 1993, 135 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribes d’histoire franco-albertaine, 2e édition, Edmonton : 1993, 160 pp.
  • LACOMBE, Guy, Capsules d’histoire de l’Alberta, Edmonton : 1993, 237 pp.
  • LACOMBE, Guy, Religieux et religieuses, Edmonton : Duval, 1993, 61 pp.
  • LAMARCHE, Jacques, Les 20 premiers ministres du Canada, Montréal : LIDEC, 1998, 62 pp.
  • LANDRY, Charlotte, Franco-Albertan Newspapers 1898-1982 : A guide, Faculty of Library Science, Research Project presented for the Degree of M.L.S. Edmonton : Septembre 25 1984, 65 pp.
  • LA SURVIVANCE , le 16 novembre 1928, le 14 février 1929, le 21 février 1929 le 25 juillet 1929, le 15 février 1930, le 26 juin 1930, le 28 août 1930, le 20 novembre 1930, le 27 novembre 1930, le 6 août 1931, le 2 septembre 1931, le 14 décembre 1932, le 22 février 1933, le 10 mai 1933, le 7 juin 1933, le 28 juin 1933, le 19 juillet 1933, La Survivance des jeunes mai 1934, le 23 mai 1934, le 27 juin 1934, le 21 novembre 1934, le 5 décembre 1934, le 2 janvier 1935, le 13 février 1935, le 20 mars 1935, le 1er mai 1935, le 18 septembre 1935, le 18 mars 1936, le 6 mai 1936, le 2 décembre 1936, le 9 décembre 1936, le 23 décembre 1936, le 17 janvier 1937, le 11 août 1937, le 7 décembre 1937, le 14 septembre 1938, le 2 août 1939, le 11 octobre 1939, le 20 avril 1955, le 13 novembre 1957, le 17 septembre 1958.
  • LECHEVALIER, Jules Jean Marie Joseph, 1876-1952, Esquisse sur l’origine et les premiers développements de Calgary, Calgary : Paroisse Sainte-Famille, 1936, 164 p.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, L’Association canadienne-française de l’Alberta de 1955-1961 : le président général, le Juge André Déchène, Edmonton :1996, 302 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Regards, paroles et gestes – En souvenir du 20e anniversaire de la Faculté Saint-Jean, Edmonton :1997, 194 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Saint-Joachim, la première paroisse catholique d’Edmonton : 1899-1999, Edmonton : 1999, 338 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Écoutez, vous verrez: en souvenir du 50e anniversaire de CHFA Radio-Canada, Chicoutimi : Éditions Félix, 1999, 275 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Il y a longtemps qu je t’aime, Histoire de la Chorale Saint-Jean de 1916 à 1999, Inédit, Edmonton : 1999 40 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Un quartier se raconte, un aperçu historique du quartier francophone d’Edmonton, Pamphlet historique préparé pour la Fête franco-albertaine 2001, Edmonton : 2001.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France et PARENT, Roger, “Un désir d’autonomie artistique et un besoin d’identité culturelle : l’enjeu du théâtre d’expression française en Alberta”, dans Hélène Beauchamp et Joël Beddows, Les théâtres professionnels du Canada francophone : entre mémoire et rupture, Ottawa : Le Nordir, 2001, pp.151-172.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, « Les débuts de l’Association canadienne-française de l’Alberta », dans Nathalie Kermoal Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • PALMER, Howard, Alberta: A New History, Edmonton : Hurtig Publishers, 1990, 422 pp
  • PARISEAU, Jean, 90 ans de service aux pauvres : les Soeurs de la Charité de Notre-Dame d’Évron au Canada, 1909-1999 Edmonton : SCNDE, 2000, 322 pp.
  • SMITH, Donald B., “Les francophones de l’Alberta : aperçu historique”, Bulletin du Centre d’études canadiennes de l’Ouest 18, 1985, p. 3-17.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul : 1990, 896 pp.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Supplément, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul, 1991, 40 pp.
  • SOCIÉTÉ FRANCO-CANADIENNE DE CALGARY, Des voix du passé : textes et photos authentiques portant sur la francophonie de Calgary, Calgary : 1995, 82 pp.
  • SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE BONNYVILLE ET RÉGION, Échos d’autrefois, Echoes of the Past : Histoire de Bonnyville et District, History of Bonnyville and District, Bonnyville : 1981, 648 pp.
  • SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE GIROUXVILLE, Histoire de Girouxville History, Girouxville, 3 Vol., 1976, 1990, 144 et 1034 pp.
  • TARDIF o.m.i., Émile., Saint-Albert, édition française, Saint-Albert : 1961 79 pp.
  • TARDIF, o.m.i. Émile, Centenaire de Saint-Albert 1861 à 1961 Saint-Albert Centennial, Saint-Albert : 1961 93 pp.
  • TROTTIER, A. MUNRO, K.J., ALLAIRE G., Aspects du passé franco-albertain : témoignages et études, Salon d’histoire de la francophonie albertaine, Edmonton : 1980, 146 pp.
  • TROTTIER, A. fj. & Fournier, J. fj., Les Filles de Jésus en Amérique, Trois-Rivières : Filles de Jésus, 1986, 510 pp.
  • UNION, (L’) Le 8 juillet 1926
  • VIEN, Rossel, Radio française dans l’Ouest, Cahier du Québec/ Hurtubise HMH, Montréal : 1977, 194 pp.

1905-1925

A87a Le Magasin Gariépy et Brosseau, Été 1900, Coin Sud-Ouest de la 100e rue et avenue Jasper, Edmonton. A87a, Collection Héritage, Archives Saint-Jean

Le 23 février 1905, Sir Wilfrid Laurier présente au Parlement du Canada un projet de loi qui crée, dans les Territoires, deux grandes provinces appelées la Saskatchewan et l’Alberta. Adoptée le 29 juin 1905, la loi entre en vigueur le 1er septembre suivant. Edmonton devient la capitale de la nouvelle province et Georges H.V. Bulyea est nommé le premier lieutenant-gouverneur. Peu après, le libéral Rutherford est confirmé dans son poste de premier ministre albertain lors de la première élection provinciale. C’est ce dernier qui choisit le site de la Législature albertaine. En 1919, le United Farmers of Alberta (UFA) est lancé et restera en place pour une période de 14 ans alors qu’il est défait par les créditistes.

La loi qui établit la province d’Alberta maintient la situation établie en 1892 en matière d’éducation : l’anglais est la langue officielle de l’enseignement. Toutefois, un règlement publié en 1926 et réédité en 1936 rend officiel l’enseignement du fameux cours primaire de français.

À Edmonton, les progrès sont importants pendant cette époque. Le chemin de fer du Canadian Northern arrive en 1905 et le Grand Trunk Pacific en 1909. L’année suivante le Compagnie du Canadien Pacifique se déclare prête à entreprendre la construction d’un pont reliant Edmonton et Strathcona – le pont High Level complété en 1913. Cette même année, Edmonton et Strathcona fusionnent.

En mars 1910, l’élite de la communauté francophone crée le club Laurier qui regroupe les membres du Parti libéral francophone. D’autres francophones choisissent plutôt de travailler pour le parti conservateur et fondent le Club conservateur canadien-français. Pendant cette période plusieurs francophones de l’Alberta sont nommés au Sénat : le Dr Philippe Roy, J.-L. Côté et P.-E Lessard. La scène politique albertaine intéresse aussi bon nombre de francophones et certains élus vont occuper des postes ministériels. Les francophones s’intéressent aussi à la politique municipale alors que d’autres choisissent de représenter la communauté au sein des commissions scolaires séparées.

Les efforts que font l’Église et la communauté francophone dans le domaine de la colonisation portent fruit. Le nombre des fidèles augmente et les pères Oblats fondent la paroisse de l’Immaculée-Conception en 1906. À la demande de Mgr Grouard, cinq religieuses des Soeurs de Sainte-Croix arrivent à Falher en novembre 1920 pour prendre en main l’éducation de la jeunesse. Arrivées à Pincher en 1904, les Filles de Jésus établissent l’hôpital Saint-Vincent. L’archidiocèse d’Edmonton est érigé le 30 novembre 1912 et Mgr Legal déménage son siège épiscopal à Edmonton. Le même jour, Rome érige le diocèse de Calgary et le confie à Mgr John T. McNally.

La communauté francophone accueille plusieurs nouveaux organismes pendant cette période. Une rencontre a lieu à l’église Saint-Joachim pour voir à l’organisation d’un comité paroissial de la Société du parler français fondée au Québec en 1902. La société québécoise prépare un grand congrès qui doit réunir tous les francophones du pays en juin 1912. L’Association catholique de la jeunesse canadienne-française (ACJC) fait son apparition à Edmonton en 1913. En 1919, quarante membres de la communauté se rencontrent et jettent les bases du Conseil LaVérendrye des Chevaliers de Colomb, le premier d’expression française dans l’Ouest. En 1925, les jeunes de la paroisse de l’Immaculée-Conception d’Edmonton fondent le Cercle Dollard-des-Ormeaux. La même année cinq jeunes filles fondent le groupe des Bonnes amies, groupe qui va exister plus de 25 ans. Les Jeunes Canadiens, un groupe de jeunes hommes célibataires, est formé immédiatement après celui des Bonnes amies. Et en décembre 1925 plus de 400 personnes venues de tous les coins de la province assistent à un grand banquet à l’hôtel Macdonald afin de poser les bases d’une association générale regroupant toute la population francophone de l’Alberta. Cette rencontre marque le début de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA).

En 1908, le Juniorat Saint-Jean est fondé à Pincher Creek puis déménage à Edmonton en 1910 et sur le site actuel en 1911. Le Collège des Jésuites est fondé à Edmonton en 1912. Le premier concours littéraire du Cercle Jeanne-d’Arc est ouvert en mai 1918 et le journal l’Union rapporte que le nombre de concurrents s’élève à 2 500.

Le premier numéro du Courrier de l’Ouest est distribué le 14 octobre 1905, le journal le Progrès est lancé au cours de la campagne électorale de février 1909 et Joseph Lafranchise crée le journal bilingue L’étoile de Saint-Albert/The St. Albert Star en 1912. Trois ans plus tard la Société Saint-Jean-Baptiste entreprend la publication de son propre journal Le Canadien français. Et enfin, en 1917, un nouveau journal, l’Union devient la voix de la population canadienne-française de l’Alberta. C’est véritablement l’âge d’or de la presse francophone.

Pendant cette période les villages et les paroisses francophones aussi se multiplient : Trochu (1905), Saint-Vincent (1906), Saint-Edouard (1906), Bonnyville (1907), Chauvin (1908), Plamondon (1908), Picardville (1910), Fort Kent (1910), Falher (1912), Sainte-Lina (1914) Brosseau (1915) et la paroisse Saint-Bernard de Lafond (1916). La première église-chapelle est construite à Donnelly en 1917 et la paroisse Notre-Dame des Victoires de Vimy est fondée en 1920.

Pour plus d’information…

… sur les évènements et les acteurs qui appartiennent à cette période de l’histoire on vous invite à consulter les sources suivantes :

  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Premier livre de minutes, du 13 décembre 1925 au 12 décembre 1932.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance, 1948, 63pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance 1949, 62 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1964, 163 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1965, 160 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1966, 160 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1967, 160 pp.
  • AUNGER, Edmund A., “Language and Law In the Province of Alberta”, dans Pupier and Woehrling Language and Law Montréal : Wilson and Lafleur, 1989, pp 203-228.
  • AUNGER, Edmund A. “The Mystery of the French Language Ordinances : An Investigation into Official Bilingualism and the Canadian North-West -1870 to 1895”, in the Canadian Journal of Law and Society/Revue Canadienne droit et société, Volume 13 No.1 Spring/Printemps 1998, p. 89-124.
  • BASTARACHE, Me Michel, BEAUDOIN, Gérald c.r. Commentaires concernant l’affaire Piquette, Edmonton : Inédit, préparé pour l’ACFA, 1989,13 pp.
  • BEAUPRÉ, Marie Cimon, Histoire de la région Donnelly-Falher et biographies des pionniers, Edmonton : Bulletin commercial, 1979, 516 pp.
  • BILODEAU, Rosario, COMEAU, Robert, GOSSELIN, André, JULIEN, Denise, Histoire des Canadas, 2e édition corrigée Québec : Éditions Hurtubise HMH Limitée, 1978, 676 pp.
  • BOCQUEL, Bernard, Au pays de CKSB, Grand reportage, 50 ans de radio française au Manitoba, Saint-Boniface : Les Éditions du blé, 1996.
  • CANADIEN FRANÇAIS (Le) le 10 octobre 1917
  • CARDIN, Jean-François, COUTURE, Claude, ALLAIRE, Gratien, Histoire du Canada, Espace et différences. Québec : Les Presses de l’Université Laval, 1996, 397 pp.
  • CITY OF EDMONTON ARCHIVES, Apasapowin Looking Back 1892-1992. Edmonton, 1992.
  • COLLEGE SAINT-JEAN, 50e anniversaire 1911-1961, Edmonton : 1961.
  • COMITÉ DU LIVRE HISTORIQUE, BEAUMONT: Histoire de Beaumont et district, 1885-1960, Beaumont : 1985, 559 pp.
  • COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES, Rapport annuel 1991, Ministre des Approvisionnements et Services Canada, Ottawa : 1992, 200 pp.
  • COMMISSARIAT AUX LANGUES OFFICIELLES, Nos deux langues officielles au fil des ans, Édition revue et corrigée, Ottawa : Janvier 1992, 45 pp.
  • COURRIER DE L’OUEST, (Le), le 29 octobre, 1908, le 19 novembre 1908, le 7 octobre 1909, le 14 octobre 1909, le 21 octobre 1909, le 28 octobre 1909, le 11 novembre 1909, le 17 novembre 1909, le 9 décembre 1909, le 24 février 1910, le 3 mars 1910, le 5 mai 1910, le 26 mai 1910, le 9 juin 1910, le 23 juin 1910, le 30 juin 1910, le 14 juillet 1910, le 1er août 1910, le 18 août 1910, le 15 septembre 1910, le 29 septembre 1910, le 6 octobre 1910, le 27 octobre 1910, le 24 novembre 1910, 8 décembre 1910, le 15 décembre 1910, le 22 décembre 1910, le 5 janvier 1911, le 2 février 1911, le 2 mars 1911, le 23 mars 1911, le 27 avril 1911, le 4 mai 1911, le 18 mai 1911, le 3 août 1911, le 17 août 1911, le 5 octobre 1911, le 9 mai 1912, le 30 mai 1912, le 10 octobre 1912, le 24 octobre 1012, le 31 octobre 1912, le 2 janvier 1913, le 16 janvier 1913, le 23 janvier 1913, le 19 février 1913, le 6 mars 1913, le 20 mars 1913, le 10 avril 1913, le 17 avril 1913, le 1er mai 1913, le 22 mai 1913, le 5 juin 1913, le 19 juin 1913, le 3 juillet 1913, le 10 juillet 1913, le 17 juillet 1913, le 31 juillet 1913, le 14 août 1913, le 28 août 1913, le 18 septembre 1913, le 9 octobre 1913, le 16 octobre 1913, le 20 novembre 1913 le 4 déc 1913, le 18 décembre 1913, le 2 avril 1914, le 7 mai 1914, le 9 juillet 1914, le 8 octobre 1914
  • DE GRÂCE, Éloi, Index du Courrier de l’Ouest (1905-1916), Edmonton : 1980, 129 pp.
  • DE GRÂCE, Éloi, La paroisse de l’Immaculée-Conception 1906-1981, Edmonton : 1981, 94 pp.
  • DE GRÂCE, Éloi, Le Progrès (1909-1915) Histoire et index, Edmonton : 1983, 61 pp.
  • DE SAVOYE, Henri, “Le passé et le futur de la vie française en Alberta” dans Association canadienne-française de l’Alberta, Premier livre de minutes, du 13 décembre 1925 au 12 décembre 1932, APA 80, 226/79.
  • DROUIN o.m.i. Éméric, Joyau dans la plaine, Saint-Paul Alberta, Collège Saint-Jean, Edmonton, Québec : Les Éditions Ferland, 1968, 500 pp.
  • DROUIN, o.m.i., Éméric, The Beginnings and Development of the Catholic Church in the Edmonton Area and the Contributions of Oblate Fathers and Brothers, Edmonton : 1981, 61pp.
  • FACULTÉ SAINT-JEAN, Saint-Jean une institution qui s’adapte, soixante-quinzième anniversaire 1908-1983, Edmonton : 1983, 64 pp.
  • FRANCO-ALBERTAIN (Le), le 8 décembre 1971, le 19 janvier 1972, le 12 juillet 1972
  • FRANCOPHONIE JEUNESSE DE L’ALBERTA, Dans le coeur et dans le temps, 1972-1997, Edmonton : 1997 32 pp.
  • GIROUX, ssc Alice, Les Soeurs de Sainte-croix dans l’Ouest canadien : cinquante ans au service de l’Église et de la jeunesse, 1920-1970,
  • HART, Edward John, Ambitions et réalités : la communauté francophone d’Edmonton, 1795-1935, Traduit de l’anglais par Guy Lacombe et Gratien Allaire, Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1981, 166 pp.
  • HISTOIRE DE LEGAL HISTORY ASSOCIATION, Vision, Courage, Heritage: Legal 1894-1994, Vimy, Waugh, Fedorah, Legal, 2 vol., 1995 1192 p.
  • HISTORICAL SOCIETY OF COLD LAKE AND DISTRICT, Treasured Scales of the Kinosoo, Cold Lake, 1980, 325 pp.
  • KERMOAL, Nathalie, Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • LAC LA BICHE, CHAMBER OF COMMERCE, Lac La Biche : The Pow Wow and Fish Derby Town, 1965, 64 p.
  • LACOMBE, Guy, Capsules d’histoire de l’Alberta, Edmonton : 1993, 237 pp.
  • LACOURSIERE, Jacques et al., Canada-Québec : synthèse historique 1534-2000 Sillery (Québec) : Éditions du Septentrion, 2000, 591 pp.
  • LAFOND HISTORICAL COMMITTEE, Dreams become realities : a history of Lafond and surrounding area, Lafond : 1981, 910 pp.
  • LAMARCHE, Jacques, Les 20 premiers ministres du Canada, Montréal : LIDEC, 1998, 62 pp.
  • LANDRY, Charlotte, Franco-Albertan Newspapers 1898- 1982 : A guide, Faculty of Library Science, Research Project presented for the Degree of M.L.S. Edmonton : Septembre 25 1984, 65 pp.
  • LA SURVIVANCE, le 2 septembre 1931, le 11 mai 1932, le 16 novembre 1932, le 12 juillet 1933, le 21 juin, 1939, le 29 novembre 1950
  • LEGAL, o.m.i., Émile J., Short Sketches of the History of the Catholic Churches and Missions in Central Alberta. Sponsored by K of C – Club LaVérendrye prepared by R.P. Louis Culerier, o.m.i. Edmonton 1914.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, (1) Regards, paroles et gestes – En souvenir du 20e anniversaire de la Faculté Saint-Jean, Edmonton :1997, 194 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Saint-Joachim, la première paroisse catholique d’Edmonton : 1899-1999, Edmonton : 1999, 338 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, (2) Écoutez, vous verrez: en souvenir du 50e anniversaire de CHFA Radio-Canada, Chicoutimi : Éditions Félix, 1999, 275 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, (1) Un quartier se raconte, un aperçu historique du quartier francophone d’Edmonton, Pamphlet historique préparé pour la Fête franco-albertaine 2001, Edmonton : 2001.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France et PARENT, Roger, (2) “Un désir d’autonomie artistique et un besoin d’identité culturelle : l’enjeu du théâtre d’expression française en Alberta”, dans Hélène Beauchamp et Joël Beddows, Les théâtres professionnels du Canada francophone : entre mémoire et rupture, Ottawa : Le Nordir, 2001, pp.151-172.
  • MACDONALD, Jac Charles, Historic Edmonton : an architectural and pictorial guide, Edmonton : Lone Pine Pub., 1987, 208 pp.
  • MACGREGOR, James G., Father Lacombe, Edmonton : Hurtig Publishers, 1975, 350 pp.
  • MCCULLOUGH, Edward J. & MACCAGNO Michael, Lac La Biche and the Early Fur Traders, Edmonton : A Joint Publication of Canadian Circumpolar Institute, Alberta Vocational College, Lac La Biche Archeological Society of Alberta, 1991, 227 pp.
  • MORICE, o.m.i., Adrien Gabriel, 1859-1938, Histoire abrégée de l’Ouest canadien : Manitoba, Saskatchewan, Alberta et Grand-Nord, Saint-Boniface :1914, 162 pp.
  • MORICE, o.m.i., Adrien Gabriel, 1859-1938, Histoire de l’Église catholique dans l’Ouest canadien, du Lac Supérieur au Pacifique, Montréal : Granger Frères, 1921 (Vol. I), 1922 (Vol. II et III), 1923 (Vol. IV).
  • OWENS, Brian, ROBERTO, Claude, Guide pour les archives des Oblats de Marie Immaculée Province d’Alberta-Saskatchewan, Edmonton, Alberta : Missionnaires Oblats, Province Grandin, 1989, 143 pp.
  • PALMER, Howard, Alberta: A New History, Edmonton : Hurtig Publishers, 1990, 422 pp
  • PARISEAU, Jean, 90 ans de service aux pauvres : les Soeurs de la Charité de Notre-Dame d’Évron au Canada, 1909-1999 Edmonton : SCNDE, 2000, 322 pp.
  • SAINT-JOACHIM, Album souvenir, Centenaire de la paroisse Saint-Joachim d’Edmonton, 1859-1959, avec présentation de Fernand Thibault, o.m.i., curé, Edmonton : 1959
  • SMITH, Donald B., “Les francophones de l’Alberta : aperçu historique”, Bulletin du Centre d’études canadiennes de l’Ouest 18, 1985, p. 3-17.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul : 1990, 896 pp.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Supplément, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul, 1991, 40 pp.
  • SOCIÉTÉ FRANCO-CANADIENNE DE CALGARY, Des voix du passé : textes et photos authentiques portant sur la francophonie de Calgary, Calgary : 1995, 82 pp.
  • SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE BONNYVILLE ET RÉGION, Échos d’autrefois, Echoes of the Past : Histoire de Bonnyville et District, History of Bonnyville and District, Bonnyville : 1981, 648 pp.
  • SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE GIROUXVILLE, Histoire de Girouxville History, Girouxville, 3 Vol., 1976, 1990, 144 et 1034 pp.
  • SYLVESTRE, Alphonse., “Personnalités d’autrefois” dans Almanach franco-albertain, Edmonton : ACFA, 1965 pp. 57-63.
  • TARDIF, o.m.i. Émile, (2) Centenaire de Saint-Albert 1861 à 1961 Saint-Albert Centennial, Saint-Albert : 1961 93 pp.
  • TROTTIER, A. MUNRO, K.J., ALLAIRE G., Aspects du passé franco-albertain : témoignages et études, Salon d’histoire de la francophonie albertaine, Edmonton : 1980, 146 pp.
  • TROTTIER, A. fj. & Fournier, J. fj., Les Filles de Jésus en Amérique, Trois-Rivières : Filles de Jésus, 1986, 510 pp.
  • UNION, (L’) le 15 mai 1919, le 11 septembre 1919, le 8 juillet 1926
  • VIEL, l’abbé Louis, “Un cinquantenaire-Paroisse Ste-Catherine du Lac-la-Biche”, dans Almanach franco-albertain de 1966.
  • VIEN, Rossel, Radio française dans l’Ouest, Cahier du Québec/Hurtubise HMH, Montréal : 1977, 194 pp.

1892-1904

La 4e église Saint-Joachim d’Edmonton construite en 1899 et déclarée monument historique en 1978. Photo de Paul Desjardins

Les élections générales qui ont lieu dans les Territoires en avril 1899 favorisent M. Haultain qui ne tarde à agir. Depuis l’acte amendé des Territoires du Nord-Ouest de 1891, l’Assemblée législative des Territoires a le droit de règlementer ses travaux comme elle l’entend. Lors de la session de 1892, Haultain présente la motion suivante : « that it is desirable that the proceedings of the Legislative assembly shall be recorded and published hereafter in the English language only. » (AUNGER, Edmund, « Language and Law in the Province of Alberta », dans Pupier and Woehrling, Language and Law, Montréal : Wilson and Lafleur, 1989, p.208) La motion est acceptée.

La résolution Haultain se fait beaucoup sentir dans le domaine de l’éducation francophone. L’ordonnance No 22 s.83 de 1892 fait de l’anglais la langue obligatoire de l’enseignement. Une modification apportée en 1896 et encore en 1901 permet l’utilisation du français dans les classes primaires (primary course) lorsque les élèves ne comprennent pas l’anglais. Toutefois, il faut attendre jusqu’en 1925 avant qu’il y ait un règlement qui précise quelles sont les applications concrètes du « primary course ».

Suite à la fusion des villes de Strathcona et d’Edmonton, le Catholic School District No 12, (fondé en 1894) le District d’Edmonton-Nord (fondé en 1911) et le District scolaire catholique séparé No 7 (fondé en 1889) sont réunis pour former la Commission des écoles catholiques d’Edmonton. J.H Picard est le premier président de la commission scolaire amalgamée. Pendant cette période nombreux sont les francophones qui sont élus commissaires et cela dans le but de protéger adéquatement les droits scolaires de la communauté catholique et francophone.

L’Église continue toujours son travail pour assurer le développement de la communauté catholique et francophone. En 1897, on bénit la pierre angulaire de la quatrième église de Saint-Joachim. Elle sera ouverte au culte en 1899. En 1904, douze prêtres de Tinchebray en Normandie viennent s’installer en Alberta et attirent une centaine de colons canadiens-français à leurs deux établissements: Tinchebray et Notre-Dame de Savoie au nord de Stettler. Les pères déménagent à Red Deer en 1910.

En 1894, les Soeurs Grises consentent à ouvrir un hôpital à Edmonton. Cela marque le début de l’Hôpital général construit au coin de la 111e rue et de l’Avenue Victoria. Les Soeurs de la Miséricorde arrivent à Saint-Albert en 1898. Deux ans plus tard, quatre Soeurs de la Miséricorde viennent s’installer à Edmonton et fondent l’Hôpital de la Miséricorde au début du mois de mars 1905. En 1902, les Filles de Jésus prennent le service domestique de l’Évêché et elles ouvrent deux pensionnats, l’un à Pincher Creek et l’autre à Morinville.

À Edmonton, Georges Roy est le premier président de la Société Saint-Jean-Baptiste d’Edmonton fondée le 8 avril 1894. Le premier journal francophone L’Ouest canadien est publié pour la première fois le 3 février 1898 sous les auspices de la Société de la colonisation d’Edmonton. Le journal fait référence à la fondation en 1898 d’un cercle dramatique sous la direction de Joseph Bilodeau qui vient d’être nommé le nouveau directeur de la chorale de Saint-Joachim. On rapporte aussi la fondation, en 1902, d’un premier cercle dramatique à Saint-Albert sous la direction du Dr Arthur Giroux.

D’autres communautés francophones se développent en province : Beaumont (1892), Saint-Paul-des Métis (1896), Villeneuve (1899), et Legal (1894). À Saint-Albert le village est incorporé en 1904 et le premier conseil municipal est élu.

Pour plus d’information…

… sur les évènements et les acteurs qui appartiennent à cette période de l’histoire on vous invite à consulter les sources suivantes :

  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Comité de l’ACFA,
  • dans L’Union, le 30 juin 1927.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance 1949, 62 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1964, 163 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1965, 160 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton :1966, 160 pp.
  • AUNGER, Edmund A., “Language and Law In the Province of Alberta”, dans Pupier and Woehrling Language and Law Montréal : Wilson and Lafleur, 1989, pp 203-228.
  • AUNGER, Edmund A. “The Mystery of the French Language Ordinances : An Investigation into Official Bilingualism and the Canadian North-West -1870 to 1895”, in the Canadian Journal of Law and Society/Revue Canadienne droit et société, Volume 13 No.1 Spring/Printemps 1998, p. 89-124.
  • BASTARACHE, Me Michel, BEAUDOIN, Gérald c.r. Commentaires concernant l’affaire Piquette, Edmonton : Inédit, préparé pour l’ACFA, 1989,13 pp.
  • BILODEAU, Rosario, COMEAU, Robert, GOSSELIN, André, JULIEN, Denise, Histoire des Canadas, 2e édition corrigée Québec : Éditions Hurtubise HMH Limitée, 1978, 676 pp.
  • CADRIN, Gilles, “Franz Xavier Deggendorfer, architecte” dans les Actes du sixième colloque du centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest, CEFCO, Université de Colombie-Britannique Vancouver, les 10 et 11 octobre 1986.
  • CARDIN, Jean-François, COUTURE, Claude, ALLAIRE, Gratien, Histoire du Canada, Espace et différences. Québec : Les Presses de l’Université Laval, 1996, 397 pp.
  • CITY OF EDMONTON ARCHIVES, Apasapowin Looking Back 1892-1992. Edmonton, 1992.
  • COMITÉ DU LIVRE HISTORIQUE, BEAUMONT: Histoire de Beaumont et district, 1885-1960, Beaumont : 1985, 559 pp.
  • COMMISSARIAT AUX LANGUES OFFICIELLES, Nos deux langues officielles au fil des ans, Édition revue et corrigée, Ottawa : Janvier 1992, 45 pp.
  • COURRIER DE L’OUEST, (Le), le 18 avril 1907
  • COURRIER DE L’OUEST, (Le), le 9 avril 1908
  • COURRIER DE L’OUEST, (Le) 21 octobre 1909
  • COURRIER DE L’OUEST, (Le) 9 décembre 1909
  • COURRIER DE L’OUEST, (Le), le 10 novembre 1910
  • CULERIER, Louis, o.m.i., “Vicariat d’Alta-Sask,” dans Missions de la Congrégation des Oblats, (s.l.) 1914.
  • DEGRACE, Éloi, L’Ouest canadien; historique et index (1898-1900), Edmonton : 1979.
  • DROUIN o.m.i. Éméric, Joyau dans la plaine, Saint-Paul Alberta, Collège Saint-Jean, Edmonton, Québec : Les Éditions Ferland, 1968, 500 pp.
  • DROUIN, o.m.i., Éméric, The Beginnings and Development of the Catholic Church in the Edmonton Area and the Contributions of Oblate Fathers and Brothers, Edmonton : 1981, 61pp.
  • GRANDIN, o.m.i., Vital Justin, (1829-1902) The Diaries of Bishop Vital Grandin 1875 -1877, Volume I, Translated by A. Ridge, Edmonton : The Historical Society of Alberta, 1989, 124 pp.
  • HART, Edward John, Ambitions et réalités : la communauté francophone d’Edmonton, 1795-1935, Traduit de l’anglais par Guy Lacombe et Gratien Allaire, Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1981, 166 pp.
  • HISTOIRE DE LEGAL HISTORY ASSOCIATION, Vision, Courage, Heritage: Legal 1894-1994, Vimy, Waugh, Fedorah, Legal, 2 vol., 1995 1192 p.
  • HISTORICAL SOCIETY OF COLD LAKE AND DISTRICT, Treasured Scales of the Kinosoo, Cold Lake, 1980, 325 pp.
  • KERMOAL, Nathalie, Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • LACOMBE, Guy, Capsules d’histoire de l’Alberta, Edmonton : 1993, 237 pp.
  • LACOMBE, Guy, Religieux et religieuses, Edmonton : Duval, 1993, 61 pp.
  • LACOURSIERE, Jacques et al., Canada-Québec : synthèse historique 1534-2000 Sillery (Québec) : Éditions du Septentrion, 2000, 591 pp.
  • LAFOND HISTORICAL COMMITTEE, Dreams become realities : a history of Lafond and surrounding area, Lafond :1981, 910 pp.
  • LAMARCHE, Jacques, Les 20 premiers ministres du Canada, Montréal : LIDEC, 1998, 62 pp.
  • LANDRY, Charlotte, Franco-Albertan Newspapers 1898-1982 : A guide, Faculty of Library Science, Research Project presented for the Degree of M.L.S. Edmonton : Septembre 25 1984, 65 pp.
  • LA SURVIVANCE, le 21 juin 1939
  • LEGAL, o.m.i., Émile J., Short Sketches of the History of the Catholic Churches and Missions in Central Alberta. Sponsored by K of C – Club LaVérendrye prepared by R.P. Louis Culerier, o.m.i. Edmonton 1914.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Saint-Joachim, la première paroisse catholique d’Edmonton : 1899-1999, Edmonton : 1999, 338 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France et PARENT, Roger, (2) “Un désir d’autonomie artistique et un besoin d’identité culturelle : l’enjeu du théâtre d’expression française en Alberta”, dans Hélène Beauchamp et Joël Beddows, Les théâtres professionnels du Canada francophone : entre mémoire et rupture, Ottawa : Le Nordir, 2001, pp.151-172.
  • MACDONALD, Jac Charles, Historic Edmonton : an architectural and pictorial guide, Edmonton : Lone Pine Pub., 1987, 208 pp.
  • MACGREGOR, James G., Father Lacombe, Edmonton : Hurtig Publishers, 1975, 350 pp.
  • MORICE, o.m.i., Adrien Gabriel, 1859-1938, Histoire abrégée de l’Ouest canadien : Manitoba, Saskatchewan, Alberta et Grand-Nord, Saint-Boniface :1914, 162 pp.
  • MORICE, o.m.i., Adrien Gabriel, 1859-1938, Histoire de l’Église catholique dans l’Ouest canadien, du Lac Supérieur au Pacifique, Montréal : Granger Frères, 1921 (Vol. I), 1922 (Vol. II et III), 1923 (Vol. IV).
  • OUEST CANADIEN (L’) le 2 février 1899, le 12 mars 1898, le 8 septembre 1898, le 28 septembre 1899, le 14 décembre 1899, le 28 décembre 1899
  • PAGÉ, Simon, La communauté francophone d’Edmonton et la région telle que décrite dans le journal l’Ouest canadien paru entre 1898 et 1900, Projet de recherche présenté à la Faculty of Graduate Studies and Research en vue de l’obtention du diplôme de maîtrise en sciences de l’éducation – Études en langue et culture Faculté Saint-Jean, Edmonton Alberta : Automne 1998
  • SAINT-JOACHIM, Album souvenir, Centenaire de la paroisse Saint-Joachim d’Edmonton, 1859-1959, avec présentation de Fernand Thibault, o.m.i., curé, Edmonton : 1959
  • SOCIÉTÉ FRANCO-CANADIENNE DE CALGARY, Des voix du passé : textes et photos authentiques portant sur la francophonie de Calgary, Calgary : 1995, 82 pp.
  • SMITH, Donald B., “Les francophones de l’Alberta : aperçu historique”, Bulletin du Centre d’études canadiennes de l’Ouest 18, 1985, p. 3-17.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul : 1990, 896 pp.
  • SOCIÉTÉ DU LIVRE HISTORIQUE DE ST-PAUL HISTORICAL BOOK SOCIETY, Supplément, Du Passé au Present and Past : St-Paul et St-Edouard, Alberta, 1896-1990, St-Paul, 1991, 40 pp.
  • SYLVESTRE, Alphonse., “Personnalités d’autrefois” dans Almanach franco-albertain, Edmonton : ACFA, 1965 pp. 57-63.
  • TARDIF, o.m.i. Émile, (2) Centenaire de Saint-Albert 1861 à 1961 Saint-Albert Centennial, Saint-Albert : 1961 93 pp.

TROTTIER, A. MUNRO, K.J., ALLAIRE G., Aspects du passé franco-albertain : témoignages et études, Salon d’histoire de la francophonie albertaine, Edmonton : 1980, 146 pp.

1888-1891

District de Saint-Joachim établi en 1888. Les premières institutrices sont les Fidèles compagnes de Jésus.
Legal, Rev. Émile. (1914). ‘Short Sketches of the History of the Catholic Churches and Missions in Central Alberta, Edmonton’. p.29

En 1889, D’Alton McCarthy présente au Parlement canadien une loi visant à abolir l’usage du français dans les Territoires du Nord-Ouest. On en arrive à un compromis qui est inscrit à l’article 110 dans l’Acte amendé des Territoires du Nord-Ouest de 1891 : suite à la prochaine élection, l’Assemblée législative des Territoires pourra règlementer ses travaux de même que leur enregistrement et leur publication comme elle l’entend. Les règlements adoptés doivent être rendus publics par proclamation du lieutenant-gouverneur.

À la même époque, Edmonton connaît plusieurs évènements marquants : le Edmonton Board of Trade est créé en 1889; Edmonton reçoit l’électricité pour la première fois en 1891; le Canadian Pacific Railway bâtit un chemin de fer qui relie Strathcona à Calgary.

Avec l’arrivée du chemin de fer à Strathcona, le mouvement de colonisation s’intensifie. La communauté francophone et l’Église catholique sentent le besoin de faire des efforts importants dans le domaine de la colonisation de peur de se faire noyer dans la marée montante de gens qui ne s’identifient pas au fait français. Entre 1891 et 1899 l’abbé Morin réussit à amener 620 familles à Edmonton et dans les huit centres français des environs.

De plus en plus de communautés religieuses viennent prêter main forte aux Oblats qui oeuvrent sur le territoire des prairies depuis 1845.

En 1888, les catholiques d’Edmonton font parvenir une pétition au Conseil de l’éducation à Régina. Ils demandent la permission de former le district scolaire catholique séparé No 7, celui de Saint-Joachim. La demande est accordée en 1889 ce qui marque le début de la première école sous la juridiction d’une commission d’école séparée. Georges Roy est le premier président.

Pour plus d’information…

… sur les évènements et les acteurs qui appartiennent à cette période de l’histoire on vous invite à consulter les sources suivantes :

  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Comité de l’ACFA,
  • dans L’Union, le 30 juin 1927.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance 1949, 62 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1965, 160 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton :1966, 160 pp.
  • AUNGER, Edmund A., “Language and Law In the Province of Alberta”, dans Pupier and Woehrling Language and Law Montréal : Wilson and Lafleur, 1989, pp 203-228.
  • BASTARACHE, Me Michel, BEAUDOIN, Gérald c.r. Commentaires concernant l’affaire Piquette, Edmonton : Inédit, préparé pour l’ACFA, 1989,13 pp.
  • BILODEAU, Rosario, COMEAU, Robert, GOSSELIN, André, JULIEN, Denise, Histoire des Canadas, 2e édition corrigée Québec : Éditions Hurtubise HMH Limitée, 1978, 676 pp.
  • CARDIN, Jean-François, COUTURE, Claude, ALLAIRE, Gratien, Histoire du Canada, Espace et différences. Québec : Les Presses de l’Université Laval, 1996, 397 pp.
  • CITY OF EDMONTON ARCHIVES, Apasapowin Looking Back 1892-1992. Edmonton, 1992.
  • DROUIN, o.m.i., Éméric, The Beginnings and Development of the Catholic Church in the Edmonton Area and the Contributions of Oblate Fathers and Brothers, Edmonton : 1981, 61pp.
  • HALPIN, Pat, fcj., A Brief Account of the Sisters, Faithful Companions of Jesus in Edmonton, Alberta, (s.l.) January 1981, (APA Ac No. 71, 220 Item 3472).
  • HART, Edward John, Ambitions et réalités : la communauté francophone d’Edmonton, 1795-1935, Traduit de l’anglais par Guy Lacombe et Gratien Allaire, Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1981, 166 pp.
  • HISTORICAL SOCIETY OF COLD LAKE AND DISTRICT, Treasured Scales of the Kinosoo, Cold Lake, 1980, 325 pp.
  • KERMOAL, Nathalie , Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • LAMARCHE, Jacques, Les 20 premiers ministres du Canada, Montréal : LIDEC, 1998, 62 pp.
  • LACOMBE, Guy, Capsules d’histoire de l’Alberta, Edmonton : 1993, 237 pp.
  • LEGAL, o.m.i., Émile J., Short Sketches of the History of the Catholic Churches and Missions in Central Alberta. Sponsored by K of C – Club LaVérendrye prepared by R.P. Louis Culerier, o.m.i. Edmonton 1914.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Saint-Joachim, la première paroisse catholique d’Edmonton : 1899-1999, Edmonton : 1999, 338 pp.
  • MORICE, o.m.i., Adrien Gabriel, 1859-1938, Histoire abrégée de l’Ouest canadien : Manitoba, Saskatchewan, Alberta et Grand-Nord, Saint-Boniface :1914, 162 pp.
  • MORICE, o.m.i., Adrien Gabriel, 1859-1938, Histoire de l’Église catholique dans l’Ouest canadien, du Lac Supérieur au Pacifique, Montréal : Granger Frères, 1921 (Vol. I), 1922 (Vol. II et III), 1923 (Vol. IV).
  • PALMER, Howard, Alberta: A New History, Edmonton : Hurtig Publishers, 1990, 422 pp
  • SAINT-JOACHIM D’EDMONTON Journal de 1890 à 1894, Edmonton : APA 71,220
  • SOCIÉTÉ FRANCO-CANADIENNE DE CALGARY, Des voix du passé : textes et photos authentiques portant sur la francophonie de Calgary, Calgary : 1995, 82 pp.
  • SYLVESTRE, Alphonse., “Quelques personnalités d’autrefois” dans Almanach Franco-albertain, Edmonton : ACFA, 1966 pp. 49-55.
  • TARDIF, o.m.i. Émile, (2) Centenaire de Saint-Albert 1861 à 1961 Saint-Albert Centennial, Saint-Albert : 1961 93 pp.
  • TROTTIER, A. MUNRO, K.J., ALLAIRE G., Aspects du passé franco-albertain : témoignages et études, Salon d’histoire de la francophonie albertaine, Edmonton : 1980, 146 pp.
  • TROTTIER, Alice, fj., Jean-Baptiste Morin, Journal d’un missionnaire-colonisateur 1890-1897, Collection histoire franco-albertain, 3 Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1984, 256 pp.
  • TROTTIER, Alice, fj., Émile Tessier 1882-1964, Les Filles de Jésus, Edmonton : 2001, 112 pp.

1868-1887

Le premier évêque du premier siège épiscopal de l’Église catholique en Alberta créé à Saint-Albert, le 22 septembre 1871
Oblats de Marie Immaculée au Canada, Ottawa: Archives Deschâtelets, 2005

Avec l’entrée dans la Confédération en 1871 de la Colombie-Britannique, le Dominion canadien s’étend d’un océan à l’autre à défaut des prairies qui sont encore la propriété de la Compagnie de la baie d’Hudson. Le Canada les achète en 1868 et en 1882 le nouveau territoire est scindé en quatre districts : Assiniboia, Athabasca, Saskatchewan et Alberta.

Adopté suite à l’achat des plaines de l’Ouest, le Rupert’s Land Act de 1868 ne contient aucune provision ayant trait au bilinguisme pour les nouveaux territoires canadiens. L’Acte des Territoires du Nord-Ouest de 1875 n’accorde pas non plus de protection au français. Toutefois, on permet à la majorité et à la minorité de tout district scolaire d’établir l’école que chaque groupe juge à propos. En 1877, l’Acte des Territoires du Nord-Ouest est amendé de manière à ce que l’article 11 reflète la teneur de l’article 133 de la Constitution canadienne.

Le confit entre les Métis et les autorités fédérales éclate en octobre 1869 lorsque Riel veut négocier les termes de l’adhésion des Territoires au Canada. La création de la province du Manitoba ne met pas fin aux problèmes qui vont en augmentant. Arrêté le 18 mai, Riel est pendu le 16 novembre 1885 à Régina.

Ici et là au pays, il y a des signes d’expansion; la construction des chemins de fer, et la création de la ligne téléphonique qui relie la côte du Pacifique à celle de l’Atlantique ne sont que deux exemples. Pour augmenter le peuplement dans l’Ouest, le gouvernement fédéral divise le territoire en terres de 160 acres chacune pouvant être achetées au coût de 10$ par des hommes âgés de 21 ans ou plus.

À Edmonton, le gouverneur de la Compagnie de la baie d’Hudson demande à Mgr Grandin de sortir la chapelle de Saint-Joachim de l’intérieur du fort. L’église est transportée juste à l’extérieur de la réserve de la baie d’Hudson sur un terrain offert par Malcolm Groat. Mais à compter de 1882, la Compagnie fait arpenter une partie de son immense réserve et met les lots sur le marché. En 1883, Mgr Grandin fait alors l’acquisition de tout un bloc de terrain à proximité du fort et y déménage l’église Saint-Joachim. L’église occupe encore le même site en 2013.

À Saint-Albert les Soeurs Grises établissent le premier hospice pour vieillards en 1868. Le 22 septembre 1871, Saint-Albert devient le premier siège épiscopal de l’Église catholique en Alberta. Mgr Grandin est le premier évêque du nouveau diocèse.

À Calgary, la première maison-chapelle est construite en 1873 sur la rivière Elbow à 21 milles de Calgary. Voulant protéger les colons qui se dirigent vers l’Ouest, le gouvernement fédéral érige un fort militaire sur la rivière à l’Arc. Le fort est sous le commandement du capitaine Brisebois. Les Oblats déménagent alors la mission dans le voisinage immédiat du fort.

Une première maison-chapelle est construite à Cold Lake en 1882. Au Lac-la-Biche, Mgr Grouard, alors un jeune missionnaire, rapporte de France une petite presse d’imprimerie. Et en 1875, MM. Joseph et Francis Lamoureux, Baptiste Beaupré et James Reid s’établissent sur la rive nord de la rivière Saskatchewan Nord juste en face de la ville actuelle de Fort Saskatchewan.

Pour plus d’information…

… sur les évènements et les acteurs qui appartiennent à cette période de l’histoire on vous invite à consulter les sources suivantes :

  • ARCHIVES PROVINCIALES DE L’ALBERTA, Sources francophones, Brochure No. OB3830.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Comité de l’ACFA, dans L’Union, le 30 juin 1927.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance, 1948, 63pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance 1949, 62 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1964, 163 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton :1966, 160 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1967, 160 pp.
  • AUNGER, Edmund A., “Language and Law In the Province of Alberta”, dans Pupier and Woehrling Language and Law Montréal : Wilson and Lafleur, 1989, pp 203-228.
  • BASTARACHE, Me Michel, BEAUDOIN, Gérald c.r. Commentaires concernant l’affaire Piquette, Edmonton : Inédit, préparé pour l’ACFA, 1989,13 pp.
  • BILODEAU, Rosario, COMEAU, Robert, GOSSELIN, André, JULIEN, Denise, Histoire des Canadas, 2e édition corrigée Québec : Éditions Hurtubise HMH Limitée, 1978, 676 pp.
  • CARDIN, Jean-François, COUTURE, Claude, ALLAIRE, Gratien, Histoire du Canada, Espace et différences. Québec : Les Presses de l’Université Laval, 1996, 397 pp.
  • CITY OF EDMONTON ARCHIVES, Apasapowin Looking Back 1892-1992. Edmonton, 1992.
  • COMMISSARIAT AUX LANGUES OFFICIELLES, Nos deux langues officielles au fil des ans, Édition revue et corrigée, Ottawa : Janvier 1992, 45 pp.
  • COOK, Ramsay et al, Histoire générale du Canada, sous la direction de Craig Brown, Édition française sous la direction de Paul-André Linteau, Montréal : Éditions du Boréal, 1990, 694 pp.
  • DROUIN, o.m.i., Éméric, The Beginnings and Development of the Catholic Church in the Edmonton Area and the Contributions of Oblate Fathers and Brothers, Edmonton : 1981, 61pp.
  • GRANDIN, o.m.i., Vital Justin, (1829-1902) The Diaries of Bishop Vital Grandin 1875 -1877, Volume I, Translated by A. Ridge, Edmonton : The Historical Society of Alberta, 1989, 124 pp.
  • HART, Edward John, Ambitions et réalités : la communauté francophone d’Edmonton, 1795-1935, Traduit de l’anglais par Guy Lacombe et Gratien Allaire, Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1981, 166 pp.
  • HISTORICAL SOCIETY OF COLD LAKE AND DISTRICT, Treasured Scales of the Kinosoo, Cold Lake, 1980, 325 pp.
  • KERMOAL, Nathalie, Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d’Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • LAC LA BICHE, CHAMBER OF COMMERCE, Lac La Biche : The Pow Wow and Fish Derby Town, 1965, 64 p.
  • LACOMBE, Guy, Anecdotes du vécu, Edmonton : Duval, 1993, 64 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribres d’histoire franco-albertaine, 2e édition, Edmonton : 1993, 160 pp.
  • LACOURSIERE, Jacques et al., Canada-Québec : synthèse historique 1534-2000 Sillery (Québec) : Éditions du Septentrion, 2000, 591 pp.
  • LAMARCHE, Jacques, Les 20 premiers ministres du Canada, Montréal : LIDEC, 1998, 62 pp.
  • LEGAL, o.m.i., Émile J., Short Sketches of the History of the Catholic Churches and Missions in Central Alberta. Sponsored by K of C – Club LaVérendrye prepared by R.P. Louis Culerier, o.m.i. Edmonton 1914.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Saint-Joachim, la première paroisse catholique d’Edmonton : 1899-1999, Edmonton : 1999, 338 pp.
  • LOTHIAN, William Fergus, Petite histoire des parcs nationaux du Canada, Ministère des Approvisionnements et Services Canada, Ottawa : 1987, 166 pp.
  • MACDONALD, Jac Charles, Historic Edmonton : an architectural and pictorial guide, Edmonton : Lone Pine Pub., 1987, 208 pp.
  • MACGREGOR, James G., Father Lacombe, Edmonton : Hurtig Publishers, 1975, 350 pp.
  • OWENS, Brian, ROBERTO, Claude, Guide pour les archives des Oblats de Marie Immaculée Province d’Alberta-Saskatchewan, Edmonton, PALMER, Howard, Alberta: A New History, Edmonton : Hurtig Publishers, 1990, 422 pp
  • MORICE, o.m.i., Adrien Gabriel, 1859-1938, Histoire abrégée de l’Ouest canadien : Manitoba, Saskatchewan, Alberta et Grand-Nord, Saint-Boniface :1914, 162 pp.
  • MORICE, o.m.i., Adrien Gabriel, 1859-1938, Histoire de l’Église catholique dans l’Ouest canadien, du Lac Supérieur au Pacifique, Montréal : Granger Frères, 1921 (Vol. I), 1922 (Vol. II et III), 1923 (Vol. IV).
  • PALMER, Howard, Alberta: A New History, Edmonton : Hurtig Publishers, 1990, 422 pp
  • SAINT-JOACHIM, Album souvenir, Centenaire de la paroisse Saint-Joachim d’Edmonton, 1859-1959, avec présentation de Fernand Thibault, o.m.i., curé, Edmonton : 1959
  • SMITH, Donald B., “Les francophones de l’Alberta : aperçu historique”, Bulletin du Centre d’études canadiennes de l’Ouest 18, 1985, p. 3-17.
  • SOCIÉTÉ FRANCO-CANADIENNE DE CALGARY, Des voix du passé : textes et photos authentiques portant sur la francophonie de Calgary, Calgary : 1995, 82 pp.
  • SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE GIROUXVILLE, Histoire de Girouxville History, Girouxville, 3 Vol., 1976, 1990, 144 et 1034 pp.
  • SYLVESTRE, Alphonse “Edmond-Hector Brosseau”, dans Almanach franco-albertain, Edmonton : ACFA 1964 p. 43-45.
  • SYLVESTRE, Alphonse., “Personnalités d’autrefois” dans Almanach franco-albertain, Edmonton : ACFA, 1965 pp. 57-63.
  • TARDIF, o.m.i. Émile, (2) Centenaire de Saint-Albert 1861 à 1961 Saint-Albert Centennial, Saint-Albert : 1961 93 pp.
  • TROTTIER, A. MUNRO, K.J., ALLAIRE G., Aspects du passé franco-albertain : témoignages et études, Salon d’histoire de la francophonie albertaine, Edmonton : 1980, 146 pp.
  • TROTTIER, Alice, fj., Émile Tessier 1882-1964, Les Filles de Jésus, Edmonton : 2001, 112 pp.